Forum du groupe StormChaserAdventure

Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre nouveau forum. Vous pourrez consulter ici les différents projets du groupe, les comptes-rendus de chasses à l'orage, l'avancée du groupe, sa gestion. Nous vous souhaitons une très bonne visite sur nos forums.
 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 20 Sep 2005, 12:44



EVENEMENTS METEO DE 1994 A 2005



Voici le résultat de recherches sur les évènements météo des deux Charentes (de 1994 inclus à aujourd'hui), présenté par ordre antéchronologique, et complété par des ébauches de commentaires et statistiques. Cette rétrospective est complétée, en fin de topic, par quelques évènements pêchés dans les années 1970 à 1993.
Rq importante :
- Pour les orages et tempêtes, ce résumé ne comprend que les évènements les plus marquants (violents/destructeurs), ou qui pour une raison ou une autre ont fait l'objet d'un article de journal. Les orages faibles/modérés et les petits coups de vent ne figurent donc pas dans mon suivi car le plus souvent négligés par les journaux. Seules 2005 et 2004 font exception avec des éléments plus modérés en provenance d'autres sources (observations, témoignages...). D'autre part, et là c'est plus gênant, des articles concernant des coups de vent ou des orages importants peuvent aussi m'avoir échappé, étant donné que je n'ai étudié que les archives en ligne.
- En revanche concernant la neige et le froid, je pense avoir fait le tour de la totalité des épisodes même légers. En effet la neige étant exceptionnelle chez nous et rapidement gênante pour les transports ou autres, la moindre chute fait donc le plus souvent l'objet d'un article de journal, au pire en simple évocation indirecte.

Pour 2006 de Janvier à Juin, voir le topic
: http://superstorm.forumactif.com/Suivi-phenomenes-violents-c5/Suivi-pour-les-orages-f1/Orages-et-autres-evts-meteo-2006-dans-les-Charentes-I-t237.htm
Pour 2006 de Juillet à Décembre, voir http://superstorm.forumactif.com/Suivi-phenomenes-violents-c5/Suivi-pour-les-orages-f1/Orages-et-autres-evts-meteo-en-Charentes-2006-II-t530.htm
Pour le suivi 2007, voir http://superstorm.forumactif.com/Suivi-phenomenes-violents-c5/Suivi-pour-les-orages-f1/-p1587.htm#1587
Pour le suivi 2008, voir http://superstorm.forumactif.com/dossiers-et-etudes-f13/orages-et-autres-evts-2008-dans-les-charentes-et-sud-79-t677.htm


PRESENTATION

- Saut de ligne avant chaque nouveau mois
- Les évènements locaux sont mentionnés en gras, à l'exception des détails
- Les extrêmes thermiques (canicules, vagues de froid ou épisodes neigeux) sont mentionnés respectivement en rouge et en bleu
- Autant que possible, j'ai tenté de normaliser le vocabulaire et notamment les adjectifs qualificatifs concernant les orages (détails en page 2 de ce topic)
- Pour les évènements dont j'ai repris la description et les qualificatifs employés par le journaliste, ces termes figurent entre guillemets pour bien faire la distinction avec ceux de mon propre cru.



Pour commencer, voici donc mon suivi 2005 pour les Charentes, la seule année que j'ai pu suivre avec les prévisions, les cartes foudre et les journaux en temps réel, complétés par des observations personnelles en été. Je vous en livre ici les évènements les plus marquants.
A noter que 2005 est une année relativement calme sur les Charentes, surtout à partir du mois d'Août où elle reflète en cela la situation de calme remarquable sur l'ensemble de la France.




SUIVI 2005 SUR LES CHARENTES ET SUD 79


Le 18 janvier, le vent souffle en tempête sur les côtes charentaises, avec des rafales d'W de 129 km/h et 125 km/h du NW et un vent moyen respectivement de 94 km/h et de 64 km/h (valeurs METAR enregistrées à la Pointe des Baleines sur l’île de Ré). Rafales de 103 km/h enregistrées à Oléron Chassiron (vent moyen 50 km /h) : données METAR.
Pas de renseignements sur d'éventuels dégâts causés par cette tempête côtière. Ces derniers ne doivent pas sortir du registre habituel pour ce genre d'épisodes : tuiles arrachées, arbustes ou branches cassés...
- 16 Cognac le 18 janvier : on relève 79 km/h dans la ville avec des précipitations

Le 13 février sur les deux départements, les vents deviennent tempétueux : 122 km/h à l'île d'Oléron (18 h) et 114 km/h à la Pointe des Baleines/île de Ré (17 h). Des valeurs un peu au-dessus de 60 km/h à Cognac (16).
Les 26 et 27 février en Charente Maritime, importantes chutes de neige. Jusqu'à 5 cm en Aunis, et même 11 cm à certains endroits (relevés m17aunis). Fortes gelées matinales durant ces jours.
- 17 St Médard d'Aunis : à 7 h 05, il faisait -12°C (relevé m17aunis)


Le 19 avril, nouveau fort coup de vent enregistré sur le littoral : 83 km/h du sud ouest enregistrés à la Pointe des Baleines (METAR).

Le 3 mai, des orages forts voire intenses électriquement se déclarent sur les Charentes(jusqu’à la croix violette en Vals de Saintonge)
- 17 Loiré/Nie en Vals de Saintonge : témoignages concernant un très gros orage très électrique sur Loiré avec un ciel éclairé en permanence par les fulgurances. Pas de vent mais coupures d’électricité rapportées.
A partir du 11 mai, la situation redevient orageuse sur la région.
- 17 vers Rochefort le 13 ou 14 mai : suite à orages violents, évacuation en urgence d’une maison de retraite vers Rochefort à cause d’une inondation.
Le 15 mai vers 13 h, un système orageux touche la Charente Maritime et son littoral, s’intensifiant violemment en début d’AM. Averses de grêle intenses dans les environs de La Rochelle.
- 17 St Germain de Marencennes le 15 mai à 13 h 30 : une tornade F2 parcourt quelques rues du village en causant d’importants dégâts. Une toiture intégralement arrachée avec sa charpente, d'autres toitures fortement endommagée, un cabanon de jardin pulvérisé... La durée de vie assez longue de la trombe a permis aux témoins de la photographier.


Tornade F2 de St Germain de Marencennes le 15 mai, cliché Gérard Coudreau (photo prise à 1,5 km environ de la tornade).

- 17 île de Ré et pertuis breton le 30 mai vers 16 h : un tuba observé au-dessus de la mer. http://www.infoclimat.fr/photolive/?photoid=5539&d=&dept=17&start=&tr=&o=&auteur= (clic droit + Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)

Sur l’ensemble du mois de juin, des orages souvent intenses et très électriques éclatent en Saintonge, Charente et Jonzacais. Parmi ceux-cis un orage probablement intense voire violent en Charente le 21 juin (observation d'une cellule impressionnante depuis la Gironde).
- 16 le 21 juin : une "tornade" est observée sur Chalais (non vérifiée : tuba ou trombe ayant brièvement touché le sol ?).
- 16 Angoulême le 21 juin : un gros orage avec rafales de vent et fortes précipitations perturbe la Fête de la Musique. Des projecteurs auraient été renversés (rapporté par Marie sur Bew avec photos http://www.natureinsolite.com/meteochat/viewtopic.php?t=2463)
A partir du 18 juin, la canicule se prolonge pour toute la France jusqu'à la fin du mois de juin, une période où les fortes chaleurs alternent avec les orages :
- 16 Cognac le 24 juin vers 19 h 30 : une petite tornade est observée. Pas de dégâts connus (F0) mais un témoin parle d'une supercellule isolée dans la région.
En matinée du 27 juin, une vague orageuse violente se déclare au large des côtes aunisiennes (croix violettes), jusqu'en Vals de Saintonge, suivie en soirée par d'autres vagues au sud de la Charente Maritime (cx violettes), qui se sont ensuite décalées vers la Charente occasionnant de nombreux dégâts dans toute la région : départs de feu dus à la foudre, arbres tombés, toitures endommagées, caves inondées, nombreuses coupures d’électricité et de téléphone (plus de 1800 lignes coupées).
- 16 Cognac le 27 juin en soirée : un très gros coup de vent sous orage avec des rafales jusqu’à 108 km/h et de nombreux dégâts (toitures arrachées, arbres déracinés…)
- 16 Angoulême le 27 juin en soirée : gros orage avec probablement vents forts à violents, activité électrique très importante. "il y avait plein de branches et feuilles sur la route à cause de l'orage et là les éclairs qui tombaient de partout tout autour de moi presque en continue" (témoignage Marie sur Bew)
- 17 Jonzac le 27 juin entre 20 h 30 et 23 h : orage violent également avec toitures détruites, arbres couchés sur la route, nombreuses coupures tel et électricité…
- 17 Aunis le 29 juin : un tuba est observé sur l’île de Ré (contexte orageux général en Aunis, notamment à La Rochelle et dans l'île d'Oléron).


Tuba au-dessus de l'île de Ré le 29 juin, cliché Marc Rauch

Pour les commentaires de l'auteur Marc Rauch alias m17aunis, v http://www.infoclimat.fr/photolive/?photoid=6256&d=&dept=17&start=&tr=&o=&auteur= (clic droit + Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)

Les orages se prolongent jusqu’à la fin du mois de juin et le début du mois suivant, notamment le 4 Juillet où les deux dpts subissent à nouveau des orages très électriques, forts voire violents.
- 17 St Jean d'Angély le 9 juillet : un "violent" orage est mentionné dans un article de Sud Ouest.
Une autre vague orageuse le 27 juillet sur les deux départements, localement intense.
- 16 Angoulême le 27 juillet : orage très fort avec grosses rafales de vent et fortes précipitations sur la ville (branches cassées et arbustes couchés dans les jardins, chute des dalles du plafond à l’Anpe…). V. reportage photo (auteur Marie) avec clic droit + "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre" : http://superstorm.forumactif.com/viewtopic.forum?p=332#332
Les orages ce jour-là touchent également l’Aunis, avec une belle activité électrique (éclairs de couleur rougeâtres).

- 17 Haute Saintonge le 18 août : La foudre provoque 3 départs de feu, dans un contexte d'orages éclatant dans le Jonzacais notamment.
Ces départs de feu dus à la foudre sont les derniers incidents ou dégâts imputables à un orage avant une longue période de calme. En effet, le mois d'Août a été particulièrement calme et ensoleillé, s'alignant en cela sur ce qui s'est passé dans la majeure partie de la France.

A partir du mois d'Août / Septembre jusqu'à début décembre, temps très calme avec juste quelques orages modérés, sans dégâts particuliers rapportés.
Seuls épisodes marquants durant cette période : les 1er et 9-10 septembre, des vagues orageuses très intenses voire violentes électriquement sur la Charente, notamment dans la région de Barbezieux (croix violettes).
Photo ciel Angoulême ce jour-là (auteur Marie : pour voir son album entier http://ricoufrederic.free.fr/SITE/MAMATUS/MAMATUS.html clic droit + Ouvrir dans une nouvelle fenêtre, voir aussi http://www.natureinsolite.com/meteochat/viewtopic.php?t=2907) :


Mammatus au-dessus d'Angoulême le 10 sept, cliché Marie (pseudo)

Et l'évènement suivant, survenu lors d'une vague orageuse le 31 octobre :
- 17 Grand-Village dans l'île d'Oléron le 31 octobre : une maison est violemment frappée par la foudre, qui a causé d'importants dégâts dans le circuit électrique, ainsi que dans la salle de bains.

- 16 Jarnac le 1er novembre : possible tuba (?) aperçu et photographié par Marie ( http://www.natureinsolite.com/meteochat/viewtopic.php?t=3407&postdays=0&postorder=asc&start=0 )

- 17 et 16 les 2 et 3 décembre : un violent coup de vent devenu tempête frappe les deux départements dans la nuit notamment le littoral charentais maritime , avec des valeurs enregistrées jusqu’à 111 km/h par les METAR de Ré et Oléron. Le vent a ensuite continué de souffler fort dans ces région, atteignant à nouveau le stade de la tempête sur les côtes dans la journée du 2 et le matin du 3. Une digue aurait été endommagée.
Rafales également dans les terres (80 km/h à Cognac et jusqu’à 90 km/h à Niort dans la journée du 2 décembre, des dégâts légers à Angoulême).
Dans le ciel de traîne des 2 et 3, des orages apparemment faibles à modérés se sont fait entendre.
- 16 Vindelle début décembre : une tornade probable (F1) provoque des dégâts sur un couloir très délimité (30 à 40 m de large sur 500 m de long). Décrite comme une "sorcière géante", elle vrille ou casse des arbres, arrache partiellement des toitures ainsi qu'un portail qu'elle retourne et ouvre en sens inverse, endommage des clôtures... Le phénomène a été précédé/accompagné d'une pluie très violente (rideau opaque)..
A partir du 18, froid sensible et fortes gelées sur l'ensemble de la région, avec des températures à -5, -6 degrès enregistrés en Aunis notamment.
- 16 Cognac : -8° enregistrés en début de matinée par le METAR de Chateaubernard


Dernière édition par le Sam 05 Jan 2008, 12:42, édité 82 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mer 21 Sep 2005, 17:43

EVENEMENTS 2004 EN CHARENTES ET SUD 79


Pour les premiers mois de 2004 et les années antérieures, mon suivi est désormais uniquement alimenté par des articles de journaux, complété par quelques témoignages oraux ou écrits (forums…) et mon vécu personnel direct. Je ne me base donc plus sur les cartes foudre et le suivi en temps réel des vagues orageuses, dont je ne peux plus préciser le contexte général.
Les expressions citées entre guillemets sont celles des articles ou celles employées par mes informateurs.
En gras : évènements localisés


Un classique coup de vent en Charente Maritime au tout début de l'année (voire derniers jours 2003), mentionnée dans un article, peut-être localisé. Il aurait provoqué des accidents dans des ports, essentiellement dus à la négligence.
Les premiers orages de l'année seraient apparus dès la mi janvier dans les 2 dpts, avec notamment la mention d'orages sur Barbezieux (16). Une vague orageuse d'ampleur départementale qui serait peut-être également responsable de la tornade de Fouras (?).
- 17 La Rochelle les 12 et 13 janvier : un coup de vent provoque des dégâts sur des arbres dans la ville, ainsi que des coupures téléphoniques et des dégâts sur le réseau.
- 17 Fouras le 16 janvier vers 11 h : tornade probable qui a causé des dégâts très délimités (2 voitures et une baie vitrée « sérieusement endommagés », tuiles qui jonchent la route de la déchetterie…) avec détails particuliers : éclats de tuile enfoncés dans un poteau téléphonique en bois, des toits qui ont eu un versant complètement détruit et l’autre versant indemne... Pas de blessé.
Le 26 janvier, gros coup de vent limite tempétueux sur la Charente Maritime, provoquant des dégâts sur les réseaux de téléphone et le réseau électrique. Les pompiers auraient effectué une centaine de sorties.
- 17 Rochefort le 26 janvier : des rafales de vent à plus de 100 km/h arrachent un échafaudage, manquant de peu de provoquer un drame.

Sur les deux départements le 28 février, chutes de neige généralisées aux 2 Charentes avec 6 cm relevés en Aunis.
- 16 Angoulême : 4-5 cm tombés en quelques minutes à Angoulême lors d’une bourrasque de neige. La neige a tenu une journée.


Pas d'autres renseignements avant le mois de Mai, qui semble avoir été très orageux.
Début mai, des matches de foot sont interrompus à plusieurs reprises par des orages, notamment à Saujon (où on parle d'un orage de grêle).
- 17 La Palmyre le 21 mai : orage extrêmement électrique. Jérome Cerisier sur bordeaux ce jour-là aurait vu des éclairs jaillir de la celulle orageuse, un peu comme une énorme boule d'énergie. Un cliché exceptionnel pris par Xavier Delorme à Royan montre 8 impacts simultanés de dimensions impressionnantes.


8 impacts simultanés sur Royan le 21 mai, cliché Xavier Delorme

Voir aussi http://forums.infoclimat.fr/index.php?act=ST&f=10&t=5367&s=8929b5b27dd6f521dffaf515300c2492 , pour les commentaires sur cette photo.

-17 en mai au lieu-dit Chez Pineau près de Jonzac, un violent coup de vent (orageux ?) provoque un accident chez des cavaliers à cause de la chute d'un arbre devant leurs chevaux.
Dans un article de Sud-Ouest, MF évoque de fréquents orages en Charente pour le mois de Mai.

Dans un mois de Juin plutôt calme et ensoleillé, quelques pluies orageuses sont mentionnées par MF.

Mais c’est en juillet que les orages redeviennent intenses. En Saintonge mois de juillet (d’après témoins) : grosse activité orageuse dans toute la Saintonge dès le début du mois avec une tornade le 7.
- 17 Pont l’Abbé d’Arnoult et Romegoux le 7 juillet : une tornade (F2 ?) parcourt 7-8 km, blessant un enfant dans un camping à Pont l'Abbé suite à la chute d'un arbre sur sa tente, et endommageant très fortement des bâtiments (toitures envolées). La tornade aurait ensuite filé vers Romegoux (déjà frappé par une tornade en 1998), et y aurait à nouveau causé des dégâts.
Le 7 toujours, les orages donnent jusqu'à 45 mm dans la contrée de Saujon. Les 8 et 9 juillet, des valeurs de vent les plus fortes sont enregistrées par MF, probablement sous orage : 90 km/h aux Baleines le 8 et 86 km/h à Saintes le 9 (source : bulletin mensuel MF).
- 17 au large de Bourcefranc-le-Chapus le 10 juillet : une amorce de trombe marine est observée à Bourcefranc-le-Chapus, entre l'île d'Oléron et le littoral charentais. Voir photo ci-dessous (auteur inconnu) :
http://keraunos.forumpro.fr/users/_02/54/24/27/album/pr/bource10_800x600.jpg

Une semaine d’orages ininterrompus dans les Vals de Saintonge (pays de Matha…) à partir de mi juillet. Du 16 au 24, marais barométrique en flux de SO avec de nombreuses "vagues orageuses" se déplaçant sur cet axe (source MF). Dégâts divers, feux allumés par la foudre...
Le 19 juillet, en Charente et peut-être aussi en Ch Maritime (?), une grosse vague orageuse provoque des dégâts importants sur le réseau téléphoniques (680 lignes coupées).
Le 22 juillet, les orages reprennent en Charente Maritime, avec notamment un départ de feu du à la foudre à St Saturnin du Bois. Orage marquant également à Angoulême probablement le même jour.
- 17 île d'Oléron : le 22 un homme foudroyé près du château d'Oléron.
- 17 Royan : le 21 juillet, des rues sont inondées suite à un orage
- 17 Aulnay (Vals de Saintonge) dans la nuit du 22 au 23 juillet : très gros orage avec vents très forts et grosse activité électrique. Traces visibles plusieurs jours après dans le coin (branches cassées, arbres fortement penchés, toitures bâchées…).

Après une accalmie d'une semaine, les orages ont ensuite repris dans la région début août.
- 17 La Rochelle : un "violent" orage rapporté, sans plus de précisions
En Août, 4 ou 5 jours d’orages et de pluies orageuses dans le 17. 5 jours de vent fort sur le littoral, atteignant le stade de la tempête le 12 avec 101 km/h à St Clément les Baleines (source MF).
Si la Charente Maritime a encore essuyé quelques orages ce mois et un très fort coup de vent, les orages les plus destructeurs frappent en revanche la Charente :
- 16 Chalais : début août, front de rafales extrêmement violent (125 km/h) qui a causé d’énormes dégâts et blessé 3 personnes lors de la remise des prix du Jumping International. Le spectacle lui-même est annulé et les spectateurs évacués.
- 16 Montbron : début août, gros orage avec fortes pluies et vents à 80 km/h Le festival "Musiques en Bérulphie" est interrompu avec obligation d'annuler la soirée et d'évacuer en vitesse personnes et matériel.
Le festival de Confolens a également été interrompu par les orages.
Entre le 15 et le 20 août, des vagues orageuses successives entraînent à nouveau de nombreuses coupures du réseau téléphonique sur la Charente.

- 16 et 17 ensemble des 2 dpts : le 10 septembre, un gros MCS se serait abattu sur le sud-ouest (Dordogne, Gironde…) en frappant les deux Charentes, avec semblerait-il des orages violents. Départs de feu dus à la foudre. Pas d’autres informations pour l’instant sur cet épisode qui reste à vérifier (rapporté sur un forum), et aucun dégât particulier rapporté dans les articles en ligne de Sud Ouest.

Retour des orages vers les 7-8-9 octobre sur la portion littorale de la Charente Maritime.
- 17 Rochefort : le 9 octobre, un orage très localisé provoque 23 interventions des secours.

Nuages menaçants sur le port de La Rochelle en octobre, photo Albert lr (pseudo)



11 octobre : gros coup de vent dans les pertuis et sur les côtes charentaises, avec des rafales à 110 km/h.
Le 28 octobre, un coup de vent aurait été prévu (alerte orange sur des départements bretons pour des vents prévus à plus de 100 km/h). Mais apparemment, rien de méchant n'a du venir ou peut-être un classique coup de vent à 70-80 (?).

Le 17 décembre sur les côtes charentaises : gros coup de vent limite tempétueux avec rafales maxi à 104 km/h relevées à la Pointe des Baleines (gros dégâts ce même jour à Paris et dans le Nord-Est). Les vents ce jour-là ont soufflé au-delà des prévisions sur le littoral charentais et probablement dans les terres (pas de nouvelles) car la dépression est passée plus au sud que prévu.
Le 23-25 décembre, une petite "tempête" (coup de vent) mentionnée dans un article. Pas plus de renseignements.
le 28 décembre, 94 km/h à La Rochelle et 97 km/h à Chassiron.


Dernière édition par le Mer 23 Jan 2008, 11:52, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 27 Sep 2005, 19:48

EVENEMENTS 2003


A partir de maintenant, seuls surnagent les évènements les plus marquants dont les journaux se sont faits l'écho.

Le 2 janvier, une tempête sur l'ensemble du département 17 provoque de nombreux dommages, avec des rafales de près de 120 km/heure. Arbres couchés, lignes électriques coupées...
- 17 Royan le 19 ou 20 janvier (?) : on a retrouvé quelques bananiers soufflés. Le Piéton de Royan se demande s'il peut s'agir d'une "minitornade" ou autre chose .
Le 21 janvier, l'arrivée d'air froid par le NO se heurte à de l'air chaud et provoque un épisode orageux marquant. (renseignements MF)
- 17 le 21 janvier vers 14 h 30, une tornade (F0/petite F1 ?) frappe St Martin en Ré : dégâts sur des maisons et des entreprises de la zone d'activité. Tuiles arrachées et antennes déplacées, carreaux cassés... Les pompiers sont intervenus de plusieurs centres de secours de l'île, renforcés par des effectifs de La Rochelle pour réparer les toitures. Ce même jour on mesure 104 km/h à La Rochelle, 108 km/h sur l'île d'Oléron.
Fin janvier (vers les 25-27 ?), on signale à nouveau des "vents violents" sur le département (à moins qu'il ne s'agisse de la tempête du 21 janvier ?). 30 000 foyers se retrouvent privés d'électricité. Les rafales ont notamment provoqué l'érosion de la dune du Peu Ragot (la Couarde sur Mer), nécessitant sa restauration.
Le 30 janvier, une tempête assez violente éclate sur le département notamment les secteurs de Jonzac, Saintes, Rochefort et La Rochelle : coupures de réseau dus aux branches d'arbres, 30 000 foyers privés d'électricité...
- 17 La Rochelle : le vent violent retourne un avion de tourisme sur l'aéroport.
Légères chutes de neige en Charente Maritime les 9, 11 et 31 janvier (probablement quelques flocons ou un saupoudrage), prévues par MF pour les 9 et 11

- 17 le 3 février en Saintonge : grosses rafales de vent (80 km/h) qui couchent deux arbres sur des routes et obligent les pompiers à intervenir à plusieurs reprises.

- 17 ? en mars : un "violent" orage mentionné par un en-tête d'article, peut-être à Mazeray (Vals de Saintonge).

- 17 ? début mai : un orage "carabiné" qui dure 4 h perturbe et finit par annuler le déroulement des épreuves du jeu la Carte aux Trésors en Charente Maritime.
Toujours début mai, une vague orageuse s'abat sur les secteurs de Jarnac, Segonzac, Châteauneuf (16), entraînant une "montée des eaux brève et abondante".

Pas d'autres renseignements avant le mois de Juin, où le 3 de ce mois une forte vague orageuse semble avoir frappé les deux Charentes.
- 16 secteur de Barbezieux le 3 juin : un orage soudain et dense dans le Barbezilien aurait provoqué un accident de la route.
- 17 Marennes 3-4 juin : la foudre s’abat sur une voiture et provoque de gros dégâts sur le véhicule, heureusement inoccupé. Le véhicule foudroyé est exposé au musée d'Alex Hermant à Marcenat.
- 16 Angoulême le 4 juin : un "violent" orage s'abat en milieu d'après-midi sur Angoulême et son agglomération.
- 17 Le Thou le 17 Juin : "bref et violent" orage de grêle qui a entraîné "plus de quinze interventions des pompiers de Montendre, et le renfort de leurs collègues de Jonzac", notamment pour des inondations. Quelques dégâts sur la voie publique et quelques constructions (dont le collège)...
- 16 Montbron et sa campagne le 24 ou 25 juin : un orage provoque des dégâts importants. Au plus fort de l'orage, il est tombé 50 millimètres d'eau en trois quarts d'heure.

- 17 Tonnay Boutonne le 5 juillet : un très gros dustdevil perturbe les préparatifs de la fête "Tonnay Bon" : toute la structure d'une buvette soulevée à 1 m de hauteur, un tivoli envolé...
34 degrés relevés à l'avant des orages du 15 juillet.
Le 15 juillet, avant l'énorme système orageux arrivant par le golfe de gascogne, formation isolée périphérique d'une énorme celulle orageuse sur le centre du 16, visible depuis la Gronde entre 18h et 19h30 (obs Oragejuice) avec un bouillonnement cumuliforme intense, sommet pénétrant et enclume peu étirée. Cette cellule extrêmement large et recouvrant un large territoire a probablement occasionné des dégâts comme le laisse penser l'évt suivant.
- 17 Saint-Germain de Lusignan le 15 juillet : un orage violent engendre des vents jusqu'à 126 Km/h (21h15 locales)
Le 16 juillet, une très intense vague orageuse traverse le département 17, provoquant des dégâts mémorables dus à des intensifications extrêmement violentes. Innombrables coupures de téléphone et d'électricité (15 000 foyers privés d'électricité), nombreux dégâts sur les constructions et les cultures. Demandes de classement en Catastrophe Naturelle pour de nombreuses communes, dont La Jarne et Angoulins. Peut-être aussi St Bonnet/Gironde. Précipitations importantes également : 63,1 mm à St Germain de Lusignan (dont 16 mm en 6 minutes), 69 mm à Matha en moins de 2 h, 56,2 mm à Villiers Couture, 17,8 mm à Tonnay Charente.
- 17 Boisredon : cultures et bâtiments mis à mal par l'orage
- 17 le Parc de loisirs Accrobranches (Jonzac) victime d'un très violent front de rafales est obligé de fermer temporairement. Installations rendues insécurisées par les rafales, arbres déracinés ou sérieusement endommagés...
- 17 Vaux sur Mer : 5 blessés touchés par la foudre, dont une personne assez grièvement
- 17 Tonnay Charente : gros orage de grêle avec activité électrique assez intense.
La Charente quant à elle aurait été relativement épargnée. Inondations, tuiles envolées, branches tombées, coupures de courant... notamment sur Barbezieux (store arraché, 42 mm d'eau), Angeac, Jarnac. 144 interventions des pompiers sur le dpt.
- 16 Cognac : de nombreuses caves sont inondées.
- 16 Mérignac : effondrement de la toiture d'un immeuble. Fragilisées par la tempête de 99, les poutres de la toiture auraient cédé d'un seul coup sous l'effet des rafales.

- 17 Pérignac le 5(?) août : gros orage mentionné accessoirement dans un article.
Entre le 20 et le 26 août, des orages forts à violents frappent la Charente (?). La foudre provoque des départs de feu dans deux châteaux, 300 lignes téléphoniques sont coupées...

- 16 Cognac et sa région le 5 septembre : peu avant 14 heures, un "violent et bref" orage s'abat sur la région de Cognac.

Début octobre, une "tempête mêlée de pluie, de vents violents et de moments d'orage" a frappé la Charente Maritime et notamment l'Aunis, avec des vents à 110-120 km/h. Nombreuses interventions pour des routes coupées (RN 141 entre Cognac et Saintes) et des inondations de locaux à Royan, Pons, Burie...
- 17 sur la route reliant Jonzac à Barbezieux début Octobre : un orage avec vents violents entraîne la chute d'une très grosse branche (40 cm de diamètre) sur une voiture, qui "écrase littéralement le pavillon de la voiture à l'intérieur de laquelle se trouvaient deux personnes." Le conducteur est mort sur le coup.
- 17 Talmont/Gironde fin Octobre : une église est violemment frappée par la foudre, avec de gros dégâts à la clé, notamment l'installation électrique entièrement détruite. "Au-dessus de l'entrée principale, la pointe en pierre supportant la croix est décapitée. Il n'y a plus trace de la croix" (tombée à la mer ?). L'église a du être momentanément fermée, le temps de reconstruire à l'identique ses parties détruites.

Vers le 20-25 décembre, un fort coup de vent touche le département 17 dans la nuit, sans provoquer de dégâts majeurs. Les pompiers sont intervenus à quatorze reprises.


Dernière édition par le Mar 29 Jan 2008, 13:45, édité 42 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 27 Sep 2005, 20:21

EVENEMENTS 2002


- 17 St Jean d'Angély (?) : orage probablement violent. On m'a rapporté une rotation des nuages au-dessus de la ville avec un "début de tourbillon". Nuages gris-noirs à l'extérieur, jaunes-blanc au centre de la rotation. Une des très rares descriptions détaillées que je possède d'un ciel d'orage dans le coin.

Le 23 janvier, MF annonce un risque de tempête : "le bulletin de Météo France annonce qu'une dépression atlantique générant des vents proches de la tempête s'est formée au large" et qu'une très forte houle d'ouest atteindra les côtes. "Tempête" probablement moins forte que prévu voire inexistante, puisqu'aucun autre article ne vient appuyer cette mise en garde.

En Charente Maritime la situation devient très fortement orageuse le 13 mai (source MF La Rochelle) avec des dégâts notables et un blessé. La Charente semble avoir été touchée elle aussi, dans une moindre mesure.
- 17 Saintonge le 13 mai : des rafales de vent atteignant près de 140 km/heure ont secoué la région en fin d'après-midi. Arbres déracinés et autres dégâts...
-17 Jonzac le 13 mai : conséquence des vents violents, une personne est blessée suite à la chute de son portail. On compte 15 interventions des pompiers de la ville.
- 16 Vars le 13 mai : la foudre serait responsable de l'incendie qui a ravagé une bergerie, où les bêtes ont péri carbonisées.

A la mi juin, on mentionne des orages en Charente (Angoulême), avec peut-être un "très gros orage" (lieu précis non connu).

- 17 St Georges d'Oléron le 10 juillet : une tornade (F0/F1 ?) dévaste un camping sur un couloir très étroit et nettement délimité (renseignement MF).
- 17 Ars-en-Ré le 29 juillet : un vacancier est foudroyé lors d'un orage sec, alors qu'il courait sur la digue d'Ars. Il a été tué sur le coup.

Fin juillet ou début août, Sud Ouest parle de "tempête mêlée de trombes d'eau et de grêle". Grosse vague orageuse avec fronts de rafales associés ? Il s'agit fort probablement des orages du 30 juillet mentionnés dans le bulletin de MF :
- 17 Matha le 30 juillet : un orage donne 50 mm de précipitations.
- 79 Chef Boutonne fin Juill/déb Août (à quelques kms de la frontière nord du 17) : une tornade probable soulève et renverse les tribunes du stade municipal, ainsi qu'une rue de la commune, sur un couloir ouest-est de 50-60 mètres à 80-90 mètres maximum, sur 500 m de long minimum. Des témoins parlent de "tourbillon".
Dans la nuit du 19 au 20 août de 22 h à 9 h du matin, grosse dégradation orageuse virulente en fin d'aprés-midi, remontant par le bassin d'Arcachon, avec de l'activité électrique. Grosses précipitations et dégâts surtout dus à la foudre. Chutes de gros grélons éparses du Nord du 40 en passant par la Gironde et les deux charentes. Le 20 août, probables fronts orageux généralisés sur le 17, qui provoquent des inondations.
- 17 bords de l'estuaire le 20 août : orages forts dans la nuit. Probables dégâts dans des campings (l'article est intitulé : "La galère du campeur").
- 17 Saintonge : fortes précipitations orageuses, mais pas de trop gros dégâts.
- 16 Cognac le 20 août : orage apparemment suffisamment fort pour causer des frayeurs, mais sans grandes conséquences . Seuls quelques dommages matériels sont rapportés.
En Charente d'après le centre Météo France de Cognac, les rafales de vent auraient atteint localement les 97 km/h. La foudre aurait frappé notamment à Mansles et St Ciers sur Bonnieure. On compte 103 interventions des pompiers. MF classe ces orages comme "forts" sans leur attribuer pour autant un caractère exceptionnel. De bons gros orages de saison...
Le 26 août, des pluies d'orage mentionnées sur St Jean d'Angely.

Entre le 20 et le 26 septembre, une puissante ligne d'orages se déverse sur la Gironde et les Charentes avec d'énormes quantités de précipitations. Grêle, vent et "bonne activité électrique" au programme (oragejuice). Peu de dégâts signalés à part ce qui suit :
- 17 entre Blaye et La Rochelle : 10 à 15cm d'eau sont signalés sur la route.
- 17 Angoulins (Aunis) le 20 septembre : la foudre frappe et endommage la maison d'un marin vers 16 h 30. L'homme est indemne.

A la fin du mois d'octobre, tempête ou gros coup de vent sur la Charente Maritime.
- 17 Marans : un chapiteau abritant des expositions estivales s'envole sous les rafales. Aucun blessé ni dégât ne sont heureusement à signaler.

Le 14 novembre, une tempête éclate sur le littoral charentais, prévue par MF qui avait mis la région en vigilance orange. Des rafales à 130 km/h sont enregistrées sur l'île de Ré. Heureusement, aucune victime à déplorer et des dégâts limités.
- 17 La Rochelle le 22 novembre : vers 17 h, un violent orage de grêle éclate sur la ville. Grosses frayeurs dans un immeuble du centre ville dont la cheminée a été frappée par la foudre, et où les gens du local ont vu débouler une boule de feu.
Ce même jour la foudre a également déclenché un incendie dans une maison de la commune d'Echebrune (17).

- 17 St Mandé/Brédoire (Vals de Saintonge) : une tornade (F1 ?) serait passée entre les deux communes de St Mandé et Contré, sinistrant l'exploitation d'un agriculteur et des champs de maïs. Evènement rapporté par un proche qui le situe en 2002, mais sans pouvoir rattacher l'évènement à l'un des épisodes précis décrits plus haut.


Dernière édition par le Mar 29 Jan 2008, 14:37, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 27 Sep 2005, 20:56

EVENNEMENTS 2001


Le 1er janvier dans l'après-midi, un front orageux s'abat au nord d'une ligne Oléron-Surgères, entraînant des orages de grêle sur La Rochelle et sa région.
Plus de 300 appels aux pompiers en quelques minutes.
- 17 La Rochelle le 1er janvier : un orage de grêle violent provoque des inondations et divers dégâts dans les quartiers les plus exposés (Port Neuf notamment). En une heure (dont un quart d'heure de grêle), il est tombé 35 mm d'eau sur La Rochelle. Et on annonce 45 mm d'eau dans la journée de lundi, dont 35 en deux heures (station météo de LR).
De graves inondations ont également touché d'autres communes aunisiennes, comme St Xandre... Un arrêté interministériel du 23 janvier 2002 a d'ailleurs constaté l'état de catastrophe naturelle pour les dommages causés par les inondations et les coulées de boue survenus à Dompierre-sur-Mer, L'Houmeau, Lagord, Nieul-sur-Mer, Puilboreau, La Rochelle et Saint-Xandre.
- 16 Cognac début janvier : orage fort à violent qui aurait mis hors d'usage toutes les alarmes de la ville. "Le ciel s'est déchiré comme un jour d'été, sous le coup d'un orage particulièrement violent".
Autour des 26 et 27 janvier : grosses rafales sur les côtes aunisiennes et le Rochelais, qui ont fait l'objet d'un avis de coup de vent. Pas d'autres précisions.

Début février (vers le 7-8 ?) des orages éclatent sur l'Aunis, causant des inondations et autres perturbations.
- 17 Royan et sa région le 28 février : "violent" orage de grêle vers 16 h 30, qui a provoqué un accident d'après l'article.
Ce même jour, quelques flocons ou une petite chute de neige en Charente Maritime.

- 17 entre St Xandre et Périgny le 26 mars : une petite tornade est vue en train de filer sur l'axe entre ces deux communes. Pas de dégâts rapportés. "Enorme cumulo-nimbus au dessus de st xandre" d'après un témoin. Des croisements de témoignages pourraient laisser supposer un doubler de tornades ce jour-là (une sous le cb et une autre sous "un groupe de nuages beaucoup moins menaçants avec meme quelques fenetres ensoleillées"), mais pas sûr.
Le 28 mars, "de véritables trombes d'eau" s'abattent sur la Saintonge, ainsi qu'en pays royannais, provoquant des inondations. On parle de "mini tempête" sur Royan.

- 17 La Palmyre début avril : suite à de forts coups de vent, la drague du port est coulée.
- 17 Benon et sa région le 26 avril : un "violent" orage de grêle s'abat sur la région le matin, provoquant un accident sur la RN 11 à hauteur de Ferrière-d'Aunis. Plusieurs voitures, qui circulaient dans le sens La Rochelle-Niort, sont entrées en collision. Dégâts matériels uniquement.

En Mai plusieurs régions subissent des orages, dont la Saintonge et le Rochefortais. Un article de SO évoque 135 interventions des pompiers dues à un violent orage dans la journée du 14 mai.
- 17 Rochefort le 15 mai : orage très fort à violent à la mi-journée, responsable d'inondations et de chutes de grêle destructrices. Plus de 110 interventions des secours.
- 17 Fouras le 14 mai : un probable épisode localisé de vent violent, qui d'après l'article "n'a pas manqué de provoquer une belle frayeur, Fouras ayant conservé les angoisses liées à la tempête de décembre 1999."

- 17 Royan le 9 juillet : intempéries marquantes en pays royannais, "principalement sur Royan même". 60 interventions des sapeurs-pompiers pour des inondations et dégâts divers.
Mi juillet, on mentionne un gros coup de vent, ayant nécessité de nombreuses interventions des pompiers charentais maritimes. Dans les derniers jours de juillet et en début d'Août, une vague orageuse de grande ampleur géographique aurait également traversé la région.
- 17 île de Ré le 27 juillet : une touriste anglaise est frappée par la foudre à 13 h 30. Elle n'a été "heureusement que légèrement blessée" d'après l'article.
- 17 ou 16 : vers 6 h 30, un orage aurait provoqué l'incendie d'un chai (allumé par la foudre ?) ainsi que des coupures de courant.

Les orages se prolongent début Août, peut-être pendant toute la première quinzaine et au-delà puisqu'on en mentionne un le 16 août à Royan (qui a perturbé notablement un défilé de voitures anciennes). Le 15 août une vague d'orages forts se serait abattue sur la région (peut-être la Charente ?) sans pour autant provoquer de trop graves dégâts.
- 17 zones côtières aunisiennes et île de Ré début Août : les orages responsables d'une forte houle dans le secteur Ouest de Ré provoquent un naufrage et le repêchage de deux rescapés.
Fin Août, les orages ont à nouveau fortement touché le réseau téléphonique charentais (200 foyers privés de téléphone). Dans la nuit du 25 au 26 août, violents orages en fin de journée sur le Gironde et les deux Charentes. Très forte activité électrique, grêle localisée mais pas de grosses rafales de vent. Quelques dégâts dus aux inondations, à la grêle et à la foudre signalés le lendemain aux infos.

L'automne et l'hiver 2001 semblent avoir été calmes.
Chute de neige légère le 22 décembre en Charente Maritime.


Dernière édition par le Mar 29 Jan 2008, 13:33, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Jeu 29 Sep 2005, 16:19

EVENEMENTS 2000


- 17 première décade de janvier : le département aurait subi une tempête orageuse , moins violente que celle du 27 dec dernier. Pas d'autres renseignements.

Le 25 février, légère chute de neige sur la Charente Maritime.

- 16 Dirac le 3 avril : le hameau du Marais (commune de Dirac) est inondé suite à un violent orage de grêle qui a éclaté après 21 heures.L'article parle d'une coulée de boue. L'épisode semble avoir été localement violent et destructeur.
-16 Reignac vers les 10-11-12 avril : les orages probablement forts (pluvieux ?) provoquent des accidents de la route en série.
A cette même période, un article évoque un très fort coup de vent voire une tempête locale (?) qui aurait arraché des tuiles sur une commune de Charente Maritime.

Le 2 mai, grosses structures orageuses observées depuis la Gironde jusqu'au sud 16 et 17, avec fort cisaillement de vitesse. Grondement de tonnerre incessants en altitude et grêlons gros comme des oeufs de caille observés sur le sud des deux Charentes ainsi que Castillon la Bataille (33).
- 16 Soyaux le 7 mai : un "violent" orage s'abat sur la commune, où la foudre aurait causé des dégâts.
- 17 La Rochelle ou la région vers le 7-8 mai : orage supposé très électrique, où la foudre provoque un incendie.
Du 3 au 12 des cellules stationnaires quotidiennes sont observées depuis la Gironde. De violents orages s'abattent sur la région le 11 mai. Un article concerne l'alerte aux orages lancée le 10 par la Préfecture de Charente Maritime, suite au bulletin d'alerte de MF, prévoyant de violents orages et fortes précipitations. La vague orageuse de ces jours provoque également des inondations dans le secteur de Confolens (16). Des coulées de boue destructrices sont mentionnées à plusieurs endroits.
- 16 Manot le 11 mai : coulée de boue.
- 17 Orage "violent" sur Royan le 11 mai (article : "Le Piéton de Royan a été impressionné par la violence de l'orage qui s'est abattu sur la ville mardi soir...").
- 17 Echillais près Rochefort le 11 mai : "violent" orage en début de soirée
- 16 Angoulême le 11 mai : un "violent" orage s'abat sur la ville, notamment sur le quartier de Ma Campagne. La foudre frappe une école maternelle.

Début juin, des orages sont à nouveau signalés en Charente et perturbent des concerts et autres manifestations.

Le 3 ou 4 juillet, orage à propagation rétrograde extrêmement électrique sur le 17 ou 16 en début de nuit, résultant de la fusion de plusieurs celulles orageuses modérées en fin de soirée remontant du Sud-ouest de la Gironde. "Rarement vu une telle activitée intra-nuageuse dans l'énorme bouillonnement cumuliforme de cet orage" (Oragejuice).
- 16 Chalais le 4 juillet : un orage apparemment très fort s'abat sur la commune, obligeant les pompiers à intervenir. Pas d'autres renseignements.
A partir du 22 juillet alors qu'il fait chaud et de plus en plus lourd, MF La rochelle annonce de l'orage en fin de soirée.
Le 25 juillet, les orages touchent violemment le SO de la Charente vers midi, contraignant les pompiers de Barbezieux, Châteauneuf, Jarnac et Segonzac à de nombreuses sorties. La grêle cause des dégâts considérables chez les viticulteurs. Cette vague orageuse très violente a balayé la Charente depuis Barbezieux jusqu'aux limites de la Charente-Maritime sur un couloir d'un km de large sur 15 km de long. "A Segonzac, il est tombé 21 millimètres d'eau en six minutes, soit l'équivalent de ce qui tombe en 15 jours." Ce couloir de grêle et de bourrasques a ravagé, sur son passage, des dizaines de communes, parmi lesquelles Guimps, Criteuil-Magdeleine, Verrières, Ambleville, Juillac-le-Coq, Segonzac... Une liste qui n'est pas exhaustive. Parmi ces communes, un certain nombre ont fait l'objet d'un arrêté de Catastrophe Naturelle (Jarnac...).
Un article concernant un secteur (non identifié) particulièremnet sinistré estime la violence des orages du 25 juillet supérieure à celle d'une précédente vague orageuse mémorable en 1992.
- 16 vers Segonzac le 25 juillet : un violent orage de grêle accompagné de fortes bourrasques de vent s'est abattu mardi en fin d'après-midi dans la région de Segonzac, en Charente. Bilan : d'énormes dégâts, surtout dans les propriétés viticoles productrices de Cognac. Certaines ont été touchées à 100%.
- 16 région de Jarnac le 25 juillet : très gros orage de grêle. l'article parle de "cataractes" d'eau, de routes et rues coupées par des branches d'arbres tombées. Le vent a été d'une grande violence (tonnelles envolées, auvents arrachés...).
- 16 région de Cognac le 25 juillet : "violent" front de rafales et grêle dans l'après-midi.

A la mi-Août, on parle d'un feu de forêt qui aurait été allumé par la foudre.
Le 31 août, une forte vague d'orages traverse la Charente entre 11 heures et 17 heures, selon une direction ouest/nord-est, nécessitant une trentaine d'interventions des pompiers.
- 16 Cognac le 31 août : un "violent" orage provoque de nombreuses coupures de téléphone dans la ville.

- 17 presqu'île d'Arvert 21 septembre : inondations dus à des orages.
- 17 Saint Agnant le 26 septembre : observation de foudre en boule (d'après le titre de l'article)."Une personne a entendu un fort sifflement, puis une explosion. Une autre a vu une boule de feu dans le ciel..."

- 16 Jarnac fin Septembre ou début Octobre : un violent orage éclate au-dessus de Jarnac (16) et provoque des inondations.
Le 10 octobre, le littoral charentais est concerné par un avis de tempête. Les rafales entraînent la fermeture des ponts d'Oléron et du Martrou, et une quarantaine d'interventions des pompiers sur les secteurs de La Rochelle et de Rochefort (caves inondées, antennes de télévision menaçant de tomber mais aussi bâches installées sur des toitures après la tempête du 27 décembre dernier et qui menaçaient de s'envoler...). Rien de bien méchant mais ce gros coup de vent a ranimé des souvenirs mouvementés 9 mois après la tempête du siècle. A noter qu'une tortue marine s'est échouée sur les côtes charentaises suite à cette tempête.
Le 30 octobre, nouveau coup de vent qui entraîne la fermeture des ponts. Météo-France avait annoncé cette perturbation qui s'est abattue sur le littoral charentais-maritime.

Le 5 novembre, nouvelle tempête sur les côtes de Charente Maritime. Un article parle d'une "nuit d'angoisse". Dans les terres, un article mentionne Saintes avec quelques inondations dans les caves. Dans l'ensemble on parle d'un simple "gros coup de tabac" (100 sur le littoral et rafales maxi a 125 km/h), en deça de ce qui était prévu (140 km/h).

- 17 Royan le 5 novembre : les rafales amènent du sable jusque dans le boulevard Garnier totalement recouvert
- 17 Royan le 8 novembre : gros orage sur la ville avec inondations (quelques cm d'eau dans les rues ?)
De grosses inondations sont signalées dans des articles datés du 10 novembre. Les marais aunisiens ne pourraient plus retenir leurs eaux. Saint-Jean-d'Angély et le pays de Matha sont en état d'alerte devant la montée des eaux régulière de la Boutonne et de la Nie.
- 17 Saintes le 9 novembre : La Charente dépasse la cote d'alerte (on mesure 4,34 m à 16 heures).
- 17 Les Touches de Neuillac le 26 novembre : dans la nuit, une tornade (F1/ F2 ?) venue de l'Ouest provoque des dégâts importants sur des maisons et des champs sur une largeur de 100 m et une longueur de 1 km. Le tourbillon a peut-être été vu malgré l'heure tardive. Contexte d'orage venteux et pluvieux.

Le 7 décembre, une tempête ou gros coup de vent frappe à nouveau le littoral. Les rafales provoquent vraisemblablement la chute d'un arbre sur une voiture route de Pons (lieu non précisé).

Vers le 23 décembre, de très gros orages de grêle semblent avoir affecté la portion de l'extrême sud du 79, au sud de Niort, proche de la frontière charentaise. En particulier, un témoin a observé un nuage-mur très abaissé avec rotation rapide. Le coin faisant partie de la "zone charentaise" des tornades, ça reste éventuellement à explorer, ces orages ayant peut-être affecté le nord du 17 dans la foulée.


Dernière édition par le Mar 29 Jan 2008, 13:17, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Jeu 29 Sep 2005, 20:45

EVENEMENTS 1999


Le 12 janvier, légère chute de neige sur la Charente Maritime.

Premiers orages marquants en Charente Maritime à la mi avril vers Pâques (mentionné accessoirement dans un article), sans détails particuliers. Si dégâts il y a, on peut les supposer limités.
En revanche à cette même période, une partie de l'ouest de la Charente est balayée par de gros coups de vent et de trés fortes averses de grésil, notamment le pays rouillacais.
- 16 Sonneville vers le 15 avril : on mentionne une "minitornade" qui endommage quelques cheminées et plusieurs toitures dont celle de l'église. Pas d'autres renseignements pour l'instant.
Pour la journée du 23 avril, la météo avait annoncé "des rafales de vent pouvant atteindre 120 à 130 km/heure sur les côtes". Au final, un gros coup de vent moins violent que prévu qui aura néammoins mis à pied les grutiers des Minimes.

Le mois de Mai semble avoir été bien orageux dans la région avec de nouveaux dégâts relatés.
- 16 /17 ? le 4 mai : nombreuses interventions suite à des orages et de la grêle.
- 16 Angoulême le 7 mai : un violent orage en fin d'après-midi provoque de nombreux dégâts, notamment l'inondation de 3 boutiques.
Une probable et forte vague orageuse sur les deux Charentes entre le 16 et le 18 mai : pluies et grêle, nombreuses interventions des pompiers signalées dans plusieurs articles
- 17 St Jean d'Angély (Vals de Saintonge) le 18 mai : un orage très fort à violent avec pluie et grêle s'abat sur la ville, occasionnant quelques dégâts. Les pompiers sont intervenus pour six inondations (quatre appartements et deux garages) et deux toitures à bâcher.
- 17 à Arvert fin mai : un fort orage éclate sur la commune et la foudre éventre une toiture.
D'autres dégâts sont signalés ailleurs : caves et sous-sol inondés... Le Pont Transbordeur se retrouve en panne après l'orage et obligé de fermer.

Entre le 1er et le 15 juin, un orage à structure impressionante est observé filant de la Gironde jusqu'au 17. Très puissante cheminée convective (plusieurs éclairs/sec sur le côté SW), propagation rétrograde possible. D'autres orages plus modérés ont suivi toute la nuit suivante.
Orages également à la fin du mois de Juin, où on parle d'un orage "bref et violent" le 25 vers 18 h 30 (lieu non déterminé).

Mis à part cela, le début du mois de Juillet est relativement calme avec une simple mention d'orage le 11 dans une ville côtière. La mi juillet inaugure alors une série de vagues orageuses, jusqu'au 27 où les orages frappent à nouveau la Charente.
- 16 Angoulême le 13 juillet : "bel orage tropical" d'après le Piéton d'Angoulême.
En revanche le 18 des orages forts éclatent à plusieurs endroits de la Charente, notamment encore à Angoulême où ils ont causé des dégâts.
- 16 Angoulême le 18 juillet : un orage fort et peut-être très électrique provoque des coupures de lignes téléphoniques. On mentionne en effet 94 impacts de foudre (mais je ne sais pas s'il s'agit de la ville uniquement ou de l'ensemble de la région).
Le 27 juillet enfin, des orages frappent la Charente entre 15 h 30 et 19 h, accompagnés de fortes pluies, de vent et de grêle. 200 appels aux pompiers environ (v. http://www.infoclimat.fr/dossiers/orages-27juillet1999.php )
- 16 Angoulême le 27 juillet : violent orage avec de nombreux dégâts dus aux fortes précipitations, notamment l'inondation surprise d'une partie d'un tunnel (jusqu'à 50 cm d'eau en quelques minutes !). La grêle a parachevé le travail en hachant les cultures et en bouchant les trous d'évacuation.
Des articles mentionnent de très fortes précipitations orageuses (probablement pour le 27) : de 7,5 à...60 mm en une heure localement !

Début Août, nouvelle et violente vague orageuse sur la frange littorale entre Fouras et la presqu'île d'Arvert, notamment sur la ville d'Arvert elle-même. Précipitations abondantes et intenses (44 mm en 30 mn à St quentin, 16 à 17 mm en 30 minutes à St Germain et St Bonnet). En revanche, les vents sont restés faibles.
Le 6, la Charente est frappée par des vents violents orageux (qualifiés de "tornade", probablement des fronts de rafales en vagues étendues), touchant les régions de Chabanais, Chasseneuil, Puymoyen, Angoulême, La Couronne, Mansle, Ruffec et Confolens. "La tornade a arraché des arbres, emporté des tuiles et des poteaux d'EDF..."
- 16 Angoulême et Cognac le 6 août : orages forts et très pluvieux.
Et surtout peu après...
Dans la nuit du 8 au 9 août, une très violente vague orageuse frappe la Charente Maritime, dont les vents et les fortes précipitations provoquent de très lourds dégâts un peu partout, à tel point que 14 communes obtiennent la reconnaissance de Catastrophe Naturelle. On a mesuré 108 km/h à Nouaillers, 112 km/h à Royan, 97 km/h à Château d'Oléron et St Agnant.
- 17 Jonzac et Haute Saintonge : brusques orages avec rafales de vent. Nombreuses interventions du Centre de Secours de Jonzac.
- 17 Cadeuil près Saujon : un très violent front de rafales dévaste un camping (chutes d'arbres, voitures endommagées...), provoquant la fuite de nombreux vacanciers. L'un d'eux déclare qu'il n'aurait jamais cru voir ça un jour en France.
- 17 Tournay (commune de Puyrolland en Vals de Saintonge) : cette nuit, une tornade (F1 ?) saccage la commune sous l'éclairage permanent d'un orage extrêmement électrique. Arbres coupés en deux, toiture d'un hangar arrachée, pierres tombales descellées au cimetière...
- 17 Doeuil sur Mignon : la commune est dévastée par des vents violents entre 0 h 15 et 0 h 30. Nature précise de l'évènement à préciser (front de rafales ou microburst ?). Pas d'autre détail.
- 17 Lavergne : un front de rafales destructeur accompagné de pluie et de grêle dévaste tout sur un rayon de 500 mètres : toitures détruites, poteaux arrachés, arbres déracinés et couchés sur la chaussée...
- 17 Chaillevette et la Presqu'île d'Arvert : durement touchées elles aussi par les vents violents. Campings dévastés, mobil-homes endommagés, arbres arrachés, toits arrachés, une maison frappée par la foudre...
On parle également de "tempête" à Vaux sur Mer, avec coupures de courant à la clé. Orages avec fortes averses et rafales de vent à Tonnay Charente.

Trêve à la fin du mois d'Août, qui semble se terminer dans le calme, avec un seul orage mentionné à Royan le 18.

Début ou mi septembre, de "violents" orages sévissent à nouveau sur les deux départements. Le 5 septembre, forte dégradation orageuse en deux temps sur la Gironde et le Sud des charentes (sans doute plus principalement le 16). En fin d'aprés-midi, des orages préfrontaux gréligènes éclatent sur la Gironde (autour de 17/18H), avec beaucoup de dégâts dus à la grêle dans les vignes, notamment dans les St-Emilion et le libournais. D'après Oragejuice, ces premières cellules ont ensuite pris la route du 16. Dans la nuit, une seconde vague orageuse venue de l'océan intervient par le SO de la gironde avant de traverser aussi les Charentes. Gros dégâts sur certains endroits d'après des journaux locaux.
"La structures des celulles préfrontales étaient simplement gigantesque, avec de belles enclumes épaisses et bien nettes et des mammatus à l'arrière des cellules..." (Oragejuice)
Le 7, on parle d'un gros orage localisé en Charente avec rafales et trombes d'eau. Le 12 ou le 13 probablement en Charente, on parle de dégâts liés à la foudre qui serait tombée sur un champ : incendie ?
Le 21 un coup de vent est enregistré en Charente Maritime avec des pointes à 80 km/h, la situation météo est fortement perturbée sur tout le département.
- 17 St Nazaire/Charente le 21 septembre : dans la nuit du 20 au 21, une tornade (F1 ?) s'invite sur la commune et parcourt un trajet long de 500 m env et large de quelques dizaines de m. Bilan : toitures envolées, cheminées arrachées, une bonne partie de la salle des fêtes sinistrée, cabanons de jardin broyés...
- 17 Rochefort le 21 septembre : le vent violent et(ou) la foudre font des dégâts au cimetière de Rochefort (pierres tombales descellées...).
Le 30 septembre, orage qualifié de "violent et très pluvieux" à Ballon et Ciré d'Aunis.

Orages forts encore en Octobre, et au moins une trombe marine observée.
- 17 Marans et île de Ré le 22 octobre : les pompiers sont sollicités le matin à Marans et surtout dans l'île de Ré pour des inondations orageuses.
- 17 entre St Martin et Ars en Ré le 26 octobre : une trombe marine est observée par un chercheur du CNRS.
Fin des hostilités pour le mois d'Octobre.

Le 13 décembre un gros coup de vent se déclare dans le 17 et provoque notamment l'éventration d'un silo gonflable. On a enregistré une pointe de vent à 94 klm/heure. Branches brisées qui jonchent les routes, ondes radio brouillées...
Alors là-dessus on se dit : vers une fin d'année et un réveillon dans le calme ? ...
Que nenni. Il manquait juste le bouquet final pour clôturer en fanfare cette année 1999.

- 16-17 ensemble des deux dpts le 27 décembre : Martin le Terrible qu'on ne présente plus, s'abat sur les deux Charentes et particulièrement la Charente Maritime avant de continuer ses ravages dans les terres plus à l'Est. L'anémomètre de Chassiron bloqué sur 198 km/h, 194 km/h à Royan Médis (aérodrome), 13 morts en Charente Maritime, plus de 8 milliards de francs de dégâts, 330 000 foyers privés d'électricité, des sans-abri qu'on a du reloger, un "patrimoine forestier très durement touché"..., tels sont les dégâts de cet ouragan de force 12 aux conséquences incalculables. A tel point qu'on a évoqué pour le dpt la possibilité de mise en oeuvre de la procédure d'indemnisation TOC (tornade, ouragan, cyclone) en vigueur dans les DOM/TOM. 50 millions de F de dégâts mentionnés en Charente.
Martin aura été précédé, le 26 dec, par une petite tempête aux dégâts "relativement minimes", extension atténuée de Lothar.

Dégâts de la tempête du 27 décembre 99 à La Rochelle et en Aunis, clichés Marc Rauch


Le Palais des Congrès de La Rochelle après la tempête du 27 déc 99 et dégâts à La Pallice, clichés Marc Rauch


Je ne peux évidemment m'étendre sur cet évènement dont l'exposé exhaustif des dégâts me prendrait trop de place. Voici le lien vers le dossier consacré au sujet par m17aunis (clic droit + "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre" conseillé) : http://www.meteo17aunis.fr/pages/tempete_27_12_1999.php : nombreux renseignements techniques intéressants sur cet évènement au niveau de la Charente Maritime, ainsi qu'une série de clichés pris par l'auteur, parmi lesquels ceux montrés ci-dessus.
- 17 Saintonge et peut-être ailleurs : puissante tornade possible en ciel de traîne ou avant la tempête. Dégâts impressionnants de type tourbillonnaire relevés sur la route qui va de Saintes aux Vals de Saintonge, avec des peupliers complètement vrillés et transportés à plusieurs dizaines de m de leur trou, des toitures intégralement soulevées et emportées en quelques secondes... La probabilité que l'évènement soit de nature tornadique est faible si la chose a eu lieu pendant la tempête. En revanche une ou des tornades ont très bien pu se produire avant ou juste après la tempête (des orages ont été signalés à l'approche de la tempête par Marc Rauch). La nature exacte de ces évts reste donc à déterminer.


A bientôt pour les années précédentes.


Dernière édition par le Mar 29 Jan 2008, 14:53, édité 49 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Ven 30 Sep 2005, 12:28

EVENEMENTS 1998


Durant la journée du 2 janvier, passage d'un front froid très actif : une tempête accompagnée de pluies et d’orages et annoncée par les services météorologiques balaie le dpt (jusqu’à 130 km/h, 137 km/h à la Rochelle), avec de nombreux dégâts un peu partout (toitures emportées, arbres couchés sur les routes, amarres rompues dans les ports…). 260 interventions des pompiers en tout.
18 000 foyers privés d’électricité, principalement dans le nord de la Charente Maritime (Aunis et Vals de Saintonge), mais le pays royannais a bien souffert lui aussi avec des dégâts notamment à Royan et Saujon.
- 17 St Jean d'Angely (Vals de Saintonge) le 2 janvier : les pompiers de St Jean d’Angély interviennent pour de nombreux dégâts dans l’arrondissement dus au vent violent, notamment 2 cheminées effondrées à La Vergne et à Courcelles.
- 17 près de Tonnay Boutonne (Vals de Saintonge) le 2 janvier : une tornade (F1 ?) large de quelques dizaines de mètres provoque des dégâts très localisés sur le hameau de Ste Julienne près de Tonnay Boutonne (arbres déracinés couchés sur la chaussée, un pylone EDF tordu…)
- 17 lieu-dit Montreau, entre St Xandre et Monpierre/Mer le 2 janvier. On mentionne des vents suffisamment violents pour souffler un hangar. L'article parle de "minitornade". Nature de l’événement incertaine faute de renseignements complémentaires (microrafales ? Tornade ?).
- 16 Lupsault et Tusson début janvier : violent orage avec vents destructeurs et(ou) fortes pluies (tuiles éclatées, murs de vieille pierre effondrés, toitures envolées, voitures empilées les unes sur les autres, chutes d'arbres sur des maisons...)
- 16 Condéon : 3000 m2 d’une exploitation horticole ont été entièrement dévastés.

Mi-janvier (peut-être vers le 12-13 ?), une tempête ou "sévère coup de vent" balaye la Charente Maritime en fin d'après-midi, suivie de quelques autres coups de vent.
- 16/17 le 19 janvier : La Charente, la Boutonne et la Seugne dépassent leur cote d'alerte, et on prévoit encore la montée des eaux pour les jours suivants.

Début avril, on mentionne un gros orage avec forte pluie continue.
Avril semble avoir été un mois orageux, avec notamment des orages localisés violents voire très violents en Saintonge entre le 8 et le 17 du mois. On parle de rafales à 130 km/h, et de pluies qui "resteront dans les annales". La tempête dure plusieurs jours et frappe notamment l'Ouest du département.
- 17 Romegoux le 8 ou 9 avril : tornade (F1 ?) accompagnée d’une chute de grêle. Toiture d’un hangar aspirée et projetée aux alentours. Plaques de tôle disséminés jusqu’à 50 mètres à la ronde.
- 17 Vergné le 17 avril : vers 16 h 30, un orage accompagné de pluie, de grêle et d'un vent d'une rare violence s’abat en quelques minutes sur cette commune du canton de Loulay (Vals de Saintonge). Le vent violent cause de lourds dégâts : tôles éparpillées, pylône penché, poteaux en bois arrachés, une toiture d'une maison particulière effondrée...
La fin du mois d’avril, plus calme, aurait vu de l’orage au moins dans le Rochelais (un orage sur la ville de La Rochelle le 30 avril).

Début Juin, des articles mentionnent une grosse vague orageuse destructrice en Charente, sans pour autant que cela semble assimilable à une catastrophe naturelle (d'après le dir de la Protection Civile). Oragejuice signale le 1er juin "un orage "fort" avec de grosses rafales de vent et beaucoup d'eau, arrivant du SSO et se dirigant sur les charentes."
- 16/17 (Cognac ?) : on enregistre des vents jusqu'à 144 km/h.

Dans la nuit du 20 au 21 juillet, une forte vague orageuse, très électrique, traverse la Charente Maritime et d’autres régions. Orages "d'une rare violence" signalés, notamment à Fouquebrune.
- Ensemble du dpt 17 le 20-21 juillet : 3 297 impacts de foudre (sur 22 322 en totalité sur la France) sont comptabilisés en Charente Maritime par Météorage, société privée chargée de la gestion des impacts pour EDF . « La Charente-Maritime a été l'un des départements de France les plus touchés par les impacts de foudre. C'est de Saint-Jean d'Angély à Montendre, sur une large bande à l'est du département, que se sont concentrés l'essentiel des 3 297 impacts, les autres se répartissant sur la zone littorale. »
Les orages se seraient peut-être prolongés pendant la fin du mois (mention de dégâts sur un réemetteur GSM installé à Ars, perturbation d’expositions en plein-air…).

Les 14 ou 15 août, observation d'une forte cellule isolée en début d'après-midi (S/SW du 17), avec grondements de tonnerre incessants audibles depuis la Gironde. Possibles dégâts ?

Les 1er et 2 septembre, une vague orageuse et pluvieuse traverse la Saintonge (pluies d’orage à Champagnolles).

- 17 ens du dpt vers le 20 octobre : gros coup de vent avec rafales à 101 km/h enregistrées à la pointe de Chassiron. Arbres déracinés sur les routes, le bac reliant Fouras à l'île d'Aix rompt ses amarres...

Une dernière tempête ou coup de vent est mentionnée autour du 20 déc, apparemment
sans dégâts majeurs.


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008, 12:35, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Ven 30 Sep 2005, 17:34

EVENEMENTS 1997


Début janvier, tempête en Charente Maritime (mentionnée dans 2 articles). Dégâts notamment dans les rues de La Rochelle, où des lampadaires endommagés ont du être démontés.
Les 3-4 janvier, chutes de neige en Charente Maritime, probablement légères mais accompagnées de verglas et suffisantes pour perturber le circulation.
Le 8 janvier, la neige et le froid sont à nouveau au rendez-vous, à l'origine semble-t-il de préoccupations sanitaires (pneumopathies...)


A la mi février, un violent coup de vent souffle sur le littoral charentais. Pas de dégâts majeurs si ce n'est des poubelles "baladées" ou autres farces du vent... Un article mentionne également un marsouin échoué à Grignon.

Le 5 mai, grosse vague orageuse apparemment sur la Charente.
- 16 Jarnac : un orage d'une rare intensité s'abat sur la ville causant de grosses frayeurs. Le musée François Mitterrand est inondé.
- 16 Chabanais le 5 mai : lors d’un violent orage, une tornade F2 se forme au centre ville de Chabanais. En quelques minutes, le vent arrache les toitures, brise les vites, abat les arbres.80 voitures endommagées, routes encombrées d’arbres et débris divers. La tornade se dirige ensuite vers Etagnac. Sur la route, 2 personnes sont blessées suite à la perte de contrôle de leur voiture. Les roues avant d'une ambulance sont soulevées.
A la mi mai, vague orageuse sur le dpt 17 avec un orage localement fort à violent. Un article daté du 17 mai mentionne un vent faible et instable, des pluie et rafales d'orage au large des Minimes. Orage également à Saintes dans la même période.
A la mi-mai, nouvelle vague orageuse sur la Charente Maritime (à Saintes notamment) et peut-être aussi la Charente.
- 17 ? le 16 mai : on mentionne "un énorme orage, mêlant trombes d'eau et grêle" (lieu non précisé).

Le mois de juin semble avoir été calme en Charente Maritime, à part une mention d’orages pluvieux sur le dpt 17 (notamment sur Angoulins) le 14 du mois.
En Charente par contre, de nouveaux orages violents provoquent des dégâts.
- 16 Asnières vers le 10 juin : la ville est entièrement dévastée par une coulée de boue suite à un violent orage survenu dans la nuit.
- 16 Mérignac le 21 ou 22 juin : une tornade (F1 ?) traverse le village sur un trajet de 1 km de long et une largeur estimée à 20 m environ. Tôle de hangar arrachées, pierres tombales du cimetière descellées, toitures endommagées et autres dégâts... Heureusement l'évènement s'étant produit en début d'après-midi, les gens étaient tous chez eux d'après un témoin.

- 17 vers Saint-Hilaire-de Villefranche le 10 juillet : un article mentionne de "violents orages" qui se sont abattus jeudi en fin de journée sur ce coin très localisé de la Saintonge
- 16 Jarnac à la même période : la ville subit à nouveau un orage fort à violent avec des trombes d'eau. On suppose des dégâts suffisants pour justifier un article de journal.

Début août, la situation redevient orageuse.
Le 6 août, un orage violent a provoqué de nombreuses inondations dans les communes du Sud de l'île d'Oléron, en fin d'après-midi. Il a provoqué d'importants dégâts matériels.
- 17 île d'0léron le 6 août : la foudre tombe sur une maison de la commune de Grand-Village, détruisant le toit et le système électrique.
- 17 St Trojan et Château d'Oléron le 6 août : les sapeurs-pompiers effectuent une douzaine d'interventions sur des sites inondés entre 17 h et 19 h. Intervention également nécessaire sur la Citadelle du château d'Oléron.
Le 15 août, vague orageuse marquante sur le littoral et les îles. Sur l'île Madame, un orage perturbe une manifestation de jeunes catholiques. Orage également à La Couarde.
Vers le 25 août, situation orageuse marquante au moins sur le Royannais et les bords de l'estuaire. Pluies et vents forts au programme.
- 17 Royan le 25 août : un orage bref mais violent provoque de nombreuses inondations dans la ville (plusieurs centimètres d'eau). Les sapeurs-pompiers de Royan ont effectué env 26 sorties, interventions de reconnaissance ou d'assèchement de caves.
- 17 Saint-Palais-sur-Mer 25 août : pendant la bourrasque, deux bateaux ont rompu leurs amarres et ont dû être ramenés à la plage. Un troisième s'est renversé.

- 16 Cognac le 1er septembre : un "terrible orage" s'abat sur la ville et ses environs , causant "quelques incidents en particulier électriques". Pas d'autres détails.
Situation orageuse (orage et pluie) le premier lundi de septembre, au moins à Saintes.
- 16 Chabanais le 22 septembre : une pluie d'orage s'abat pendant un heure en fin d'après-midi dans la ville, causant plusieurs inondations.

Début Octobre, la météo redevient "capricieuse" avec orages et intempéries.
- 17 Royan le 7 ou 8 oct : des caves sont à nouveau inondées par des pluies d'orages.
- 16 Cognaçais même période : un village privé d'électricité en raison de l'orage. On parle également d'un clocheton frappé par la foudre.

Le 8 novembre, un coup de vent accompagné d'orages sévit sur tout le département. Rafales de 50 à 62 km/h, grains et averses de grêle, des creux de 6 mètres au large, d’après MF La Rochelle qui le qualifie de « bonne dépression de saison ». Pas d’alerte préalable, le gros des intempéries étant prévues pour passer plus au sud du département. Des dégâts légers notamment dans les ports, dont un bateau ayant rompu ses amarres à Port-des-Barques.
Malgré le caractère modéré de ce coup de vent, des évènements localisés beaucoup plus violents ont également eu lieu :
- 17 près de Marans : une tornade probable (F1 ?) arrache et emporte les serres d’un horticulteur, pourtant construites pour résister à des vents jusqu’à 130 km/h, sur un couloir très délimité.
- 17 Archiac : une tornade (F0 ? F1 ?) large d’une dizaine de mètres se forme et passe sur la maison d’un producteur de Cognac et de pineau, arrachant 30 m2 de tuiles. Un témoin a vu le tourbillon.
- 17 La Rochelle : gros coup de vent qui oblige les pompiers à intervenir plusieurs fois pour des chutes de tuiles et d’antennes, un échafaudage et une grue qui menaçaient de tomber…
- 17 Puilboreau : une violente rafale fait s’envoler quelques abris à caddie près d’un supermarché

le 17 dec, "LE DÉPARTEMENT SOUS LA NEIGE Autoroute bloquée hier. Et de multiples interventions des pompiers pour des accidents heureusement sans gravité sur les autres axes." Le redoux est annoncé pour le jour-même... On parle de "tempête de neige".
- 17 Tonnay Charente le 16 décembre : 7 cm de neige relevés par un particulier, qui ont tenu une journée.


Dernière édition par le Mar 06 Nov 2007, 20:53, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Dim 02 Oct 2005, 13:46

EVENEMENTS 1996


A noter que pour ces dernières années d'archives (1996,1995 et 1994), les articles sont beaucoup moins nombreux. Le suivi du coup s'en "allège" un peu, avec probablement des trous chronologiques.

Début janvier, on parle de "quelques flocons qui ont blanchi les pavés". Lieu inconnu (probablement en 17).
Vers le 10 janvier, probable coup de vent. Pas d'autres renseignements.

Le 7 février, une violente tempête provoque de nombreux dégâts sur la côte atlantique, où on mesure des rafales de 115 à 140 km/h de La Rochelle à Biarritz (d'après Quel Temps ! de G Séchet).
En Charente Maritime ce jour-là, un article de SO mentionne 265 interventions des secours en 48 h dans le Royannais et des vents à plus de 150 km/h. Le sémaphore de la Coubre aurait notamment relevé une rafale de 169 km/h. Des orages semblent y avoir éclaté mais je n'ai pas d'autre renseignements, l'article en question n'ayant fait que des mentions passagères (il concernait en fait la 2ème tempête de l'année, en novembre 1996).
Le 20 février, la neige tombe sur le sud du département, notamment à Royan. Elle ne semble pas avoir tenu plus d'une journée.

Le mois d'avril aurait été orageux. Mention d'orages dans la région autour du 20 de ce mois.
Entre le 10 et le 25 avril, observation sur la frontière 16/17 d'une immense cellule stationnaire à enclume très épaisse avec sommet pénétrant (durée 2 h env). Pas d'autre infos sur d'éventuels dégâts.

Les 17 et 19 mai, des vagues orageuses violentes (au moins localement) auraient frappé la Charente.
- 16 Roumazières-Loubert le 17 mai : un "violent orage" s'abat le matin sur la région. Dégâts notamment dus à la foudre.
- 16 région de Cognac le 19 mai : à 14 h 30 un "orage de forte puissance" s'abat sur le Cognaçais, avec des vents violents. Pas d'autres renseignements.
Le 20 mai, violent - et inattendu - coup de vent samedi sur la côte maritime. La tempête a mobilisé les services de secours, semble-t-il accompagnée d'orages.
- 17 au large de la pointe de l'Aiguillon : quatre plaisanciers rétais en grosses difficultés sont secourés par les pompiers vendéens...
- 17 au large de Ré : les vents violents provoquent des accidents sur la régate du Tour de Ré : catamarans brisés, concurrents blessés admis à l'hôpital...
En pays royannais, coupures d'électricité, arbres et branches sur les routes, bateaux en difficultés dans le pertuis de Maumusson...
Pas de gros dégâts dans l'ensemble cependant. Le coup de vent n'a rien d'exceptionnel et c'est surtout son côté inattendu qui semble avoir provoqué les perturbations et accidents ce jour-là.

Mention d'orages début Août, perturbant des représentations.
- 17 Le Douhet le 24 août au soir : concert brutalement interrompu par un "énorme orage "qui a duré un quart d'heure, avec une pluie torrentielle. Les musiciens n'ont pu reprendre le concert ensuite à cause de l'eau qui avait inondés les instruments.

Le 7 septembre en Charente Maritime, on parle de "tempête". Peut-être un fort coup de vent, sans conséquences apparemment.
Fin sept début oct, mention de quelques pluies orageuses.

Enfin, deuxième grand évènement marquant de l'année, les 19 et 20 Novembre une deuxième tempête touche la Charente Maritime. Moins violente que celle de février, les vents d'W-NW y ont soufflé à 110 km/h (La Rochelle), 115 km/h (Chassiron Oléron) et 118 km/h à la sortie de l'estuaire, avec des creux de 7-8 mètres en mer.
Des orages violents liés à cette tempête (ciel de traîne ?) sont vraisemblablement responsables de la tornade très puissante qui a eu lieu ce jour-là :
- 17 St Georges de Didonne et Sémussac le 19 novembre : une trombe marine partant du phare de St Georges de Didonne entre dans les terres et devient une tornade (F3 ?) de 100 m de largeur, qui a causé des ravages sur un trajet d'environ 10 km de long jusqu'à Sémussac. Toitures entièrement arrachées, vitres brisées, nombreux arbres sectionnés.... A Sémussac, plusieurs lotissements particulièrement saccagés, avec 20 à 30 toitures entièrement ou partiellement soulevées. Un cabanon de jardin propulsé à 50 mètres de son emplacement. Des lampadaires et même des arbres auraient été transformés en projectiles, ce qui laisse supposer un classement F3. Pas de victime humaine heureusement.
Le lendemain 20 novembre, les intempéries continuent avec orages et vents violents. Les pompiers continuent d'intervenir sur le département pour des chutes de tuiles ou de cheminées, arbres sur les routes etc...

Dégâts de la tornade de St George de Didonne le 19 novembre, photo Sud Ouest


- 17 La Rochelle nuit du 20 au 21 novembre : orages violents et chutes de grêle. Rien de dramatique mais des chutes d'arbres ont encore provoqué des pannes de téléphone et d'électricité.
- 17 presqu'île d'Arvert 20 novembre : un arbre tombe sur une auberge.


Dernière édition par le Lun 28 Jan 2008, 19:56, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Dim 02 Oct 2005, 18:34

EVENEMENTS 1995


Début janvier (5-6 janvier et vers le 20) , deux tempêtes frappent la Charente Maritime. Vers le 20 du mois, on parle d'une toiture envolée, d'arbres déracinés, de dégâts divers notamment à Royan et la Côte Sauvage, d'un état d'alerte concernant la Seudre et la Boutonne, d'un rorqual échoué sur une plage...

Le 2 ou 3 mars, on reparle d'une nouvelle tempête ou fort coup de vent, notamment sur le Rochefortais.
En mars, premiers orages marquants, notamment le 4 où on parle d'un brusque orage de grêle qui aurait eu quelques conséquences (accidents sur l'A 10, incendie du à la foudre) ...

Vagues orageuses mentionnés à la fin du mois de Juin (à partir du 22).

- 17 La Rochelle le 1er juillet : à 7 heures, un "violent" orage s'abat sur un lotissement du quartier rochelais de Beauregard. Le premier étage d'une maison est détruit dans l'incendie allumé par la foudre. Le père déclare avoir vu « une boule de lumière traverser les murs ».
Reprise des orages à la fin du mois, qui perturbent notamment des représentations de théâtre en plein air vers le 26.
- 17 Saintes fin juillet : on mentionne un orage "dantesque" qui aurait entraîné l'annulation du gala de clôture des Jeux Santons.
- 17 La Rochelle le 31 juilllet : un orage de grêle extrêmement violent avec microrafale probable qui provoque de gros dégâts dans certains quartiers de la ville. Un mur de caserne abattu d'un seul coup par le vent sur 50 mètres, des toitures arrachées, des arbres déracinés... On a pu ramasser jusqu'à 50 cm de grêle à la tractopelle dans certaines rues. Des centaines d'interventions des pompiers.

Pour le 7 août, on parle d'un orage "d'une rare violence" (probablement en Charente).
A la mi-Août, on reparle à nouveau d'orages, notamment sur le littoral (Pontaillac) les 11 et 12 août.
Conséquence inattendue d'un orage, un dauphin "quelque peu désorienté" a été secouru vers le 20 août.
- 17 La Tremblade le 23 août : un "violent" orage s'est abattu sur le canton à 19 h 20

Tempête sur le Rochelais le 7 septembre (restes du cyclone Iris). Rafales enregistrées à 115 et 120 km/h (pointes à 100 km/h dans les rues de La Rochelle). Mais rien d'exceptionnel dans ce coup de vent dont les dégâts se cantonnent aux habituelles tuiles arrachées et arbres tombés sur la chaussée. Cependant :
- 17 île de Ré le 7 septembre : de gros dégâts sont rapportés sur l'île.

6 décembre : un article évoque une légère chute de neige, probablement dans le 17 : "La neige a commencé à tomber ce matin... "
Le 15 décembre, chute de neige conséquente (on suppose quelques cms) : "Les routes d'Aunis sous la neige". Le sud du département a été épargné.
22 et 23 décembre : une forte tempête frappe la Charente Maritime, sous l'effet conjugué de violentes bourrasques et de marées d'equinoxe à fort coefficient. Le littoral a subi d'importants dégâts dans la nuit, notamment les îles et le pays royannais avec de nombreuses interventions des pompiers :
- 17 côte rétaise de Rivedoux : rafales à 100 km/h, mini-raz de marée
- 17 La Flotte : la mer déchaînée détruit une partie du parapet.
- 17 île d'Oléron : maisons inondés, dune effondrée, un poste de secours littéralement explosé sous la pression de l'eau
- 17 sud Saintonge : des maisons sont inondées ainsi que la capitainerie à St Fort/Gironde.
Tous les dossiers ont été retenus pour un classement en Catastrophe Naturelle.
26 décembre : la neige refait son apparition en Charente Maritime, provoquant probablement quelques incidents ou ralentissements sur les autoroutes.

Mes articles ne mentionnent pas d'orages marquants pour la fin de l'année.

Deux remarques pour terminer :
- il n'y aura eu aucune tornade cette année.
- il n'y a quasiment rien concernant la Charente. A mon avis, il doit encore manquer des articles pour cette année.


Dernière édition par Nico 17/69 le Mer 02 Avr 2008, 13:15, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Lun 03 Oct 2005, 11:48

EVENEMENTS 1994


11 mai : on parle "d'importants dégâts" causés par un orage à cette date (Charente).
Le 16 mai, coup de vent inattendu en Charente Maritime. En mer et à terre, les secours ont fait face au coup de tabac qui a décoiffé le département en fin d'après-midi. Rafales à 90 km/h.
- 16 district du Grand Angoulême le 26 mai : lors d'un orage "impressionnant", la foudre tombe sur les toits, casse des tuiles et détruit une cheminée. Au même moment, une grosse panne de secteur isole la région.

Apparemment pas d'orages particulièrement marquants en Charente Maritime avant le mois de Juin.
- 17 La Rochelle nuit du 2 au 3 juin ? : interventions des pompiers suite à une nuit d'orage qui aurait fait des victimes. Pas d'autres renseignements (Piéton de LR)
Mention d'orages légèrement perturbateurs de festivités à la fin du mois de Juin.
La Charente a essuyé de violents orages au cours de la nuit du 24 au 25 juin, causant de nombreux dégâts. L'article parle "d'une nuit d'apocalypse" avec éclairs immenses, coups de tonnerre "d'une terrible intensité", pluie battante et vents violents.
- 16 Angoulême 24-25 juin : une coulée de terre et de roches dévale le rempart rue de Cognac. L'orage provoque en outre des inondations, de nombreuses coupures de téléphone et d'électricité.
- 17 Sud Saintonge le 27 juin : des orages seraient en lien avec des accidents

Le 28 juillet canicule avec 33° relevés avant les orages.
Ce jour-là, des orages forts à violents éclatent sur l'ensemble de la région. En Gironde, observation d'Oragejuice : " l'orage le plus électrique depuis que je les observe, avec plusieurs décharges par seconde et surtout d'immenses coups de foudre de plusieurs couleurs (bleu, violet, blanc) suivis à chaque fois de coups de tonnerre fracassants. Par contre trés peu de précipitations sous l'orage (moins de 2mm) et peu de vent. L'épisode avait duré de 23 h 30 à 3 h du matin et cette immense celulle électriquement explosive s'est éloignée comme d'habitude vers le 16..."
- 17 La Rochelle le 28 juillet : dès 4h 30 du matin, un orage très fort éclate sur la ville. Près d'une quarantaine de pavillons de La Rochelle et de l'île de Ré inondés par les pluies diluviennes. Départ de feu à Laleu, probablement du à la foudre.
- 17 Chatelaillon le 28 juillet : quatre toiles de tente arrachées par le vent dans un camping.
- 16 Cognac le 28 juillet : un "violent" orage se déclenche sur la ville, entraînant l'inondation de quelques caves.
- 16 Angoulême (?) le 28 juillet : un enfant est frappé par la foudre et hospitalisé à Angoulême.
- 17 Royan fin Juillet : un très gros orage provoque l'inondation du marché de la ville.
Cet orage qui s'est abattu sur l'ensemble de la région n'a heureusement causé que des dégâts matériels sans conséquences.

On reparle de "tempête" autour du 2 août (à vérifier, pas d'autres détails).
Le 7 août, orages forts à violents en Charente (et peut-être en Charente Maritime). Des arbres sont couchés par le vent. On parle d'orages de grêle "brefs" et "violents" à la fois.
- 16 Fléac le 7 août : la commune charentaise aurait été sérieusement sinistrée.
- 16 Confolens : un violent orage dévaste le camping.
De nouvelles vagues orageuses intenses frappent le département 17 autour des 10-12 août, avec des vents violents qui auraient affecté notamment les régions du littoral (coup de vent orageux ou fronts de rafales localisés ?)
- 17 Côte de Beauté le 8 ou 9 août : des orages au-dessus de la Côte de Beauté entraînent le foudroiement d'une église. Dégâts probables. Des inondations sont également rapportées.
- 17 Angoulins nuit du 10 au 11 août : vers 5 h du matin, une tornade s’abat sur la commune dans un contexte général de "vent fort". Sur un trajet d’1 km de long et de 150 m de large environ. Habitations et toitures dévastées, arbres tombés sur la chaussée. Une partie de la toiture de la mairie et de la Poste envolée. Dégâts également au Parc Municipal (arbres arrachés, branches retrouvées dans les alentours…). « D’après les renseignements donnés par Météo France, il semble que la vitesse des vents n’aient pas dépassé les 86 km/h. C’est plutôt leur nature tourbillonnante qui serait à l’origine des dégâts. » [propos rapportés par le journaliste. MF selon toute vraisemblance devait parler des vents mesurés en général dans le coin ce jour-là, pas de ceux de la tornade évidemment]

- 17 St Germain du Seudre (?) le 14 sept : un gros coup de vent provoque un accident mortel de la route : camion déporté brutalement par les rafales.
- 17 St Georges de Didonne le 13 ou 14 septembre : des orages avec des pluies diluviennes provoquent d'importantes inondations en centre ville.

- 16 Cognac le 19 octobre vers 16 h : un gros voire violent orage frappe la ville. "L'orage a fait peur" titre l'article.
Le 23 octobre une nouvelle série orageuse touche le pays royannais avec à nouveau des pluies torrentielles et de grosses rafales de vent : quelques légers dégâts et circulation perturbée.
- 17 royannais le 23 oct : la foudre provoque des perturbations (sirène du centre de secours rendue muette à Saujon, nombreux feux tricolores perturbés dans leur fonctionnement à Royan...)
- 17 au large de Royan le 23 oct : une intervention de secours en mer est retardée à cause du vent violent. Très forte houle et creux de 7-8 mètres en mer mentionnés dans l'article.
Quelques inondations ont également été signalées à Saint-Georges-de-Didonne ainsi qu'autour du marché central de Royan. Mais globalement moins importantes que celles de juillet et septembre.

- 17 Royan le 8 nov : orage apparemment violent ou au moins impressionnant (mentionnés par le Piéton de Royan). Les dégâts probables de cet orage auraient entraîné des décisions des élus.

Les 22 et(ou) 23 décembre : un article parle de neige sur La Rochelle. Apparemment chute légère sans grandes conséquences.


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008, 12:26, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mer 12 Oct 2005, 16:43

EBAUCHE DE STATISTIQUES SUR LA PERIODE ETUDIEE 1994-2007

Evènements étendus : vagues orageuses-lignes de grains ou tempêtes/coups de vent mêlés ou non d’orages, ayant frappé soit les 2 dpts, soit 1 dpt, soit au moins une grande région. Il s'agit ici des épisodes forts à violents ayant causé des dégâts, les évènements banals et orages faibles à modérés n'étant pas inclus dans les chiffres. A noter aussi que j'ai regroupé les évts étendus par "périodes", parfois étendues sur plusieurs jours consécutifs. Il ne s'agit donc pas des vagues orageuses au sens propre météorologique du terme, pour lesquelles les chiffres seraient forcément supérieurs.
Ici, ces derniers doivent donc être considérés comme des chiffres-planchers, surtout à ne pas réutiliser comme des données. Leur but reste essentiellement de donner une idée de la personnalité "orageuse" du coin, rien de plus.
Evènements localisés : le chiffre comprend les épisodes violents et(ou) spectaculaires. Les incidents ou accidents ne supposant pas forcément le caractère violent de l’orage en ont été exclus (accidents dus à la pluie ou la grêle, maisons foudroyées sans dégâts importants…), ainsi que les tubas et les évts sur lesquels j'ai très peu d'informations. A l'inverse, des évènements ont sûrement été oubliés dans ma liste.
Tornades : elles sont au nombre total de 23 sur les 14 ans, dont quelques unes qualifiées de probables restent à vérifier, même si quasi sûres. Elles sont incluses dans le chiffre total des évènements localisés. F1/F2 pour la plupart. La seule d'entre elles à avoir été recensée pour l'instant est celle de Chabanais en 1997 (F2). Concernant les autres, c’est moi qui ai les classées (classement évidemment susceptible d’être modifié au recensement officiel). A noter que presque toutes ont eu lieu en Charente Maritime, département qui concentre le plus grand nombre de cas recensés en France. Voir aussi http://www.keraunos.org/synthese-tornade-grele-pluie-orage-vent.htm
A noter : le chiffre total des évènements étendus dans les deux départements n'est pas forcément la somme des évts en 16 et 17. C'est le cas en revanche pour les évts localisés.
Le rapport nb d'orages violents localisés / nb total d'orages : pour plus de justesse, il a été calculé (à l'échelle du dpt) en mettant le nombre de jours avec au moins 1 évt violent local en rapport avec les données chiffrées annuelles de Treizevents (nombre de jours avec orage). Charente Maritime uniquement.
Moyenne : environ 1 évt violent et destructeur pour 7 épisodes orageux (toutes intensités comprises). A noter que ce chiffre, calculé sur 4 ans seulement, resterait à confirmer sur une période beaucoup plus longue. Wink


Coup de foudre au large de La Rochelle et de l'île de Ré, cliché Zencut p. sur Photolive IC (pseudo)



2007 (nb total de jours d’orage 17 : 40 ; 16 : 41)

Episodes forts/violents étendus : 11 en tout (3 en Charente Maritime, 1 en Charente, 7 sur les deux dpts)
Episodes forts/violents localisés : 10 en tout (8 en Ch Maritime, 2 en Charente)
Tornades : 1 tornade F1 en Charente. Un cas incertain en Charente Maritime n'a pas été comptabilisé (possible vortex touchant le sol aperçu le 25 mai vers Aigrefeuille d'Aunis).

Rapport orages violents / nb total d’orages : non réactualisé




2006 (nb total de jours d'orage 17 : 42-44 ; 16 : 42-43)

Episodes forts/violents étendus : 11 en tout (2 en Charente Maritime, 2 en Charente, 7 dans les deux dpts)
Episodes forts/violents localisés : 11 en tout (4 en Charente Maritime, 7 en Charente)
Tornades : 1 tornade F0 (en Charente Maritime)

Rapports orages violents / nb total d'orages : non réactualisé



2005 (nb total de jours d’orage 17 : 32 ; 16 : 19 )

Episodes violents étendus : 6 en tout (2 en Ch Maritime, 2 en Charente, 3 dans les 2 dpts)
Episodes violents localisés : 11 en tout (5 en Ch Maritime, 6 en Charente)
Tornades : 3 tornades F2, F1 et F0 (1 en Ch Maritime, 2 en Charente)

Rapport orages violents / nb total d’orages : non réactualisé



2004 (nb total de jours d’orage 17 : 50 ; 16 : 45)

Episodes violents étendus : 4 en tout (2 en Ch Maritime, 1 en Charente, 1 dans les 2 dpts)
Episodes violents localisés : 10 (8 en Ch Maritime, 2 en Charente) sur 9 jours
Tornades : 2 tornades F1/F2 et F2 (Ch Maritime)

Rapport orages violents / nb total d’orages (localement) : 1 sur 5,5



2003 (nb total de jours d’orage 17 : 48 ; 16 : 48 )


Episodes violents étendus : 6 en tout (3 en Ch Maritime, 3 en Charente)
Episodes violents localisés : 11 en tout (7 en Ch Maritime, 4 en Charente) sur 6 jours pour le 17
Tornades : 1 tornade F0/F1 (Ch Maritime)

Rapport orages violents / nb total d’orages (localement) : 1 sur 8



2002 (nb total de jours d’orage 17 : 39 ; 16 : 30)

Episodes violents étendus : 2 à 3 en tout (2 à 3 en Ch Maritime)
Episodes violents localisés : 6 en tout (6 en Ch Maritime) sur 6 jours
Tornades : 2 tornades F0/F1 et F1 (Ch Maritime), 1 tornade F1/F2 (extrême sud 79)

Rapport orages violents / nb total d’orages (localement) : 1 sur 6,5



2001

Episodes violents étendus : 4-5 en tout (3 en Ch Maritime, 1-2 en Charente)
Episodes violents localisés : 7 en tout (6 en Ch Maritime, 1 en Charente)
Tornades : 1 tornade F0 (Ch Maritime)



2000

Episodes violents étendus : 6 en tout (2 en Ch Maritime, 4 en Charente)
Episodes violents localisés : 18 en tout (7 en Ch Maritime, 11 en Charente)
Tornades : 1 tornade F1/F2 (Ch Maritime)



1999

Episodes violents étendus : 10 en tout tempête de 99 incluse (5 en Ch Maritime, 7 en Charente)
Episodes violents localisés : 22 en tout (14 en Ch Maritime, 8 en Charente tempête du 27 déc non incluse )
Tornades : 2 tornades F1, F1/F2 et 1 obs de trombe marine (Ch Maritime). Un cas de "minitornade" (celui du 15 avril à Sonneville) n'a pas été comptabilisé. Il le sera éventuellement sous réserve de vérification préalable. Je n'ai pas inclus non plus le cas "mystérieux" découvert après la tempête du 27 décembre (??).



1998

Episodes violents étendus : 3 en tout (2 en Ch Maritime, 1 en Charente)
Episodes violents localisés : 6-7 en tout (5 en Ch Maritime, 1-2 en Charente)
Tornades : 2 tornades F1, F1 (Ch Maritime)



1997

Episodes violents étendus : 5 en tout (3 en Ch Maritime, 2 en Charente)
Episodes violents localisés : 17 en tout (9 en Ch Maritime, 8 en Charente)
Tornades : 4 tornades F2, F1,F1, F1/F2 (2 en Ch Maritime, 2 en Charente)



1996

Episodes violents étendus : 3 en tout (3 en Ch Maritime, 1 en Charente)
Episodes violents localisés : 6 en tout (4 en Ch Maritime, 2 en Charente)
Tornades : 1 tornade F2/F3 (Ch Maritime)



1995

Episodes violents étendus : 2 en tout (Ch Maritime)
Episodes violents localisés : 4-5 en tout (4 en Ch Maritime, event. 1 en Charente)
Tornades : pas de tornade (sous réserve de vérification du cas de La Rochelle le 31 juillet)



1994

Episodes violents étendus : 6 en tout (3 en Ch Maritime, 2 en Charente, 1 dans les deux dpts)
Episodes violents localisés : 15-16 en tout (8-9 en Ch Maritime, 7 en Charente)
Tornades : 1 tornade F1/F2 (Ch Maritime)



Les années les plus calmes sont 1995 et 2005.
1995 n'aura vu que 2 épisodes orageux violents de grande étendue. Le reste relevant probablement de l'intensification destructrice isolée. C'est également la seule année où on peut être (quasi) sûr qu'il n'y a eu aucune tornade.
2001 apparaît très contrastée avec un début agité (décrets de Catastrophe Naturelle), et un dernier quadrimestre apparemment tranquille. Seulement une tornade F0 repérée.
2005 et 2001 ont ceci en commun : elles ont toutes les deux démarré au rythme habituel des vagues de temps violent, prolongé par une période de calme remarquable en automne/hiver. Info à relativiser bien sûr dans la mesure où manifestement je ne possède pas tous les articles.

Les années les plus agitées sont les années 1997, 1998 et 1999 avec de nombreux épisodes à la fois étendus et extrêmement destructeurs, avec classements en Catastrophe Naturelle pour les communes sinistrées. A certaines périodes, on se retrouve avec pratiquement un épisode violent et des dégâts tous les mois, voire plusieurs fois par mois
En outre sur chacune de ces 3 années, plusieurs tornades ont frappé (jusqu'à 4 tornades pour 1997 !). Tornades seulement probables incluses quand même. Mais, même si je le soupçonne fortement, je ne peux guère affirmer que le nombre et la force des tornades soient proportionnels au reste et représentatifs du caractère agité général d'une année... (?). A ce titre, 2005 que je qualifie de "calme" a quand même connu trois tornades F1, F2 et F0.
Rq :pour expliquer ce contraste entre la fin des années 90 et les années qui ont suivi, on m'a évoqué la grande fréquence des flux d'Ouest durant les années 90, qui se sont ensuite raréfiés durant les années 2000.


Dernière édition par le Jeu 10 Jan 2008, 16:31, édité 57 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Lun 31 Oct 2005, 11:28

Quelques constatations pouvant ébaucher une conclusion :

Voilà. Ce coup-ci j'ai épuisé toutes les ressources des archives de Sud Ouest, qui ne vont malheureusement pas en-deça de 1994.


LES ORAGES

- Ces presque 12 ans de recul donnent déjà un bon aperçu de la personnalité climatique de la région. Personnalité très contrastée apparemment, où les belles périodes calmes et ensoleillées qui font notre réputation alternent avec des orages qui peuvent être très violents et provoquent des dégâts tous les ans.

- La Charente Maritime (17) a en effet subi en moyenne chaque année environ 2-3 épisodes orageux à la fois étendus et forts à violents (dégâts foudre, vent et(ou)grosses précipitations, suffisants pour justifier un article de journal), et 3 à 6 évènements localisés forts à violents et destructeurs, parmi lesquels on compte 1 à 2 tornades toutes intensités confondues. A ce niveau, l'avertissement émis par MF dans sa page concernant les étés charentais maritimes est loin d'être superflu. Si je peux me permettre, je le trouverais même plutôt "édulcoré"... Shocked . Je comprends également l'avertissement entendu un jour dans un supermarché de St Jean d'Angély, dans un spot de présentation des Charentes aux touristes étrangers, qui évoquait les "violent storms" à craindre dans la région.
Les années 1995 et 2007 apparaissent comme les plus calmes de la décennie. 2007 en particulier n'aura connu à la fin de l'été que des épisodes violents localisés ou presque.

Instabilité en plaine d'Aunis, photo Toph17 (pseudo)


Orage à Angoulême (Copyright Frédéric Pluviaud/Météo-France)



- Leur taux d'occurrence m'a incité à inclure les tornades (F1/F2 pour la plupart) parmi les évènements réguliers, même si moins nombreuses que les autres phénomènes orageux.
J'ai également envie de faire la remarque suivante : pour les régions du couloir de tornades français (Charentes-NPDC) où le risque de très grosse tornade est le plus important, Jean Dessens suggère "d'adopter quelques-unes parmi les moins coûteuses des normes américaines [antitornades] à la construction de certains types de bâtiment sensibles ..." * Au vu de mes propres résultats, c'est une suggestion à laquelle j'adhère tout à fait concernant la zone charentaise des tornades.
Autre rq : le nombre et l'intensité des tornades semble être proportionnels à ceux des orages violents (alors que ce n'est pas le cas pour l'ensemble de la France, sans quoi toutes les régions "à orages" du Sud Ouest seraient bien plus touchées encore).

- J'ai calculé la proportion d'orages violents sur le nombre total d'orages de la région (ce dernier plutôt modéré contrairement à ce qu'on pourrait croire en lisant mes suivis ==> v. les cartes établies par Treizevents). Cette proportion que je trouve importante mériterait peut-être qu'on se penche davantage sur ses causes météorologiques, locales ou non.

- Pour les orages-tornades, je retrouve toujours les mêmes régions : Rochelais-Aunis-Rochefortais, Vals de Saintonge (NE du 17), Royannais et bords de l'estuaire. Chacune étant quasi annuellement touchée par des orages violents (vérifié sur les 5 dernières années).
Pour les orages tout court on peut rajouter le Jonsaçais fréquemment touché (région davantage située dans le classique couloir des fronts orageux en France). La région de Saintes semble curieusement épargnée au moins par les tornades avec semble-t-il moins d'orages également (à vérifier qud même).
Pour la Charente, on retrouve fréquemment Cognac et sa région, Angoulême et l'Angoumoisin, la région de Barbezieux.
Mais à ce niveau local, il aurait fallu que je puisse étudier une période beaucoup plus longue pour pouvoir vraiment me déterminer sur d'éventuelles spécificités.

- Je trouve la proportion d'orages violents automnaux et hivernaux assez étonnante. Idem pour les tornades hivernales, elles aussi en proportion non négligeable sur le total. La situation-type d'orage violent ou de tornade en hiver reste le ciel de traîne ou les orages préfrontaux accompagnant une tempête, coup de vent, forte perturbation. Le tout en flux de SO avec un jet puissant.

- Je remarque aussi sur le suivi 2005, une apparente "barrière" (très probablement l'estuaire) qui semble affaiblir voire bloquer les orages en provenance de la Gironde : cas de figure fréquent où la forte intensité en Gironde ne passe pas la frontière charentaise. Les gros orages charentais arrivant le plus souvent par la mer en flux de SW. Impression subjective à confirmer ou corriger bien sûr.
NB : on m'a parlé récemment des "médocaines", nom spécifiques donné aux orages venus de Gironde qui réussissent à franchir l'estuaire. Ces médocaines seraient très redoutées des agriculteurs pour leurs chutes de grêle destructrices et leurs fronts de rafales souvent très violents.


LES TEMPETES

- Les tempêtes marquantes sont en général moins violentes chez nous que dans le Nord Ouest de la France ou les îles Britanniques, et les évènements vraiment marquants seraient donc moins nombreux. J'ai eu souvent l'occasion de le remarquer. Les très grosses tempêtes à 150 km/h ou plus semblent plus rares chez nous qu'en Bretagne ou en Normandie par ex. Sur les Charentes, elles prennent le plus souvent la forme de violents coups de vent ou de tempêtes à 110-120 km/h...

Je n'ai malheureusement pas pu étudier les tempêtes de façon aussi approfondi que les orages.
En deça de 1994, j'ai néanmoins de la doc sur quelques tempêtes et lignes de grains mémorables (1993, 1990, 1987, 1984...), qu'on retrouvera dans la rétrospective allant de 1970 à 1993.


AUTRES

J'ai également inclus dans le suivi les épisodes de neige (au sol ou simples flocons) et de grand froid, dont les journées de neige et de gel des mois de février 2004 et 2005, exceptionnelles par leur épaisseur au sol (jusqu'à 6 cm pendant au moins une journée complète voire 2 jours).
Je compte ensuite compléter avec d'autres épisodes marquants hors orages-tornades-tempêtes, notamment la canicule 2003 et la sécheresse qui a suivi juqu'à maintenant.
Ce sera succinct, mais ça aura le mérite de compléter cet aperçu des évènements météo marquants sur les Charentes, pour une image plus réelle encore de la personnalité climatique de la région.


ANNEES OU PLUSIEURS COMMUNES ONT FAIT L'OBJET DE DECRETS DE CATASTROPHE NATURELLE
(évènements étendus)


Je démarre ici cette liste que j'enrichirai au fur et à mesure de mes renseignements.

2003 : Charente Maritime le 16 juillet (vents violents sous orage)
2001 : Charente Maritime le 1er janvier (inondations et coulées de boue sous orages)
2000 : Charente le 25 juillet (grêle et vents violents)
1999 : - Charente Maritime les 7 et 8 août (vents violents sous orage, fortes précipitations)
- Charente Maritime et Charente le 27 décembre (tempête de force 12)
1996 : Charente Maritime le 7 février (tempête)
1995 : - Charente Maritime - La Rochelle le 31 juillet (vent d'orage très violent, grêle : classement en CN non confirmé, mais fortement probable)
- Charente Maritime les 22 et 23 décembre (tempête)

6 années sur 12 = des communes classées en catastrophe naturelle en moyenne tous les 2 ans pendant cette période (!). Difficile quand même de déterminer s'il s'agit d'une véritable moyenne ou d'un épisode passager à l'échelle du siècle.

* Jean Dessens et Pierre Blin : Coups de vent de grain et trombes : étude comparative sur deux cas récents


Orage à Royan en février 2007, photo alex_69 sur Photolive IC


Dernière édition par le Mer 07 Nov 2007, 11:54, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Lun 31 Oct 2005, 11:38

Méthodologie et réflexions diverses :


A) Les angles d'attaque pour mon travail :

1) - la "revue de presse des évènements marquants " (l'essentiel de mon travail et encore, sûrement incomplet encore)
2) - Les témoignages et vécus directs des évènements marquants (quelques uns figurent dans mon travail, pour les années 2005 et 2004 essentiellement)
3) - Les observations visuelles directes notamment des chasseurs d'orages et bien sûr, les photos
4) - les observations techniques de ceux qui suivent les photos sat, images radar et tous les documents techniques du même topo, et sont capables d'accompagner leur relevé de commentaires techniques météo.

A noter que depuis 2007, la chasse à l'orage commence à émerger dans la région grâce à quelques pionniers qui se reconnaîtront Wink , à qui je dois quelques beaux clichés des (rares) orages de l'année 2007 ainsi que les bases d'une étude climatologique des tornades du coin. Malgré tout et malgré les photos et témoignages que j'ai pu glaner par ailleurs (Marie d'Angoulême, J Ch 17/09, m17aunis...) il me manque encore les dimensions 3 et surtout 4.
- Je recherche donc toujours toute photo/vidéo concernant des orages, tornades ou tempêtes en Charentes, tout témoignage direct, tout dossier ou rapport de chasse sur la région.




B) Réflexions diverses

Terminologie et ébauche d'une échelle d'intensité des orages, voir le topic suivant http://superstorm.forumactif.com/viewtopic.forum?p=667#667 . Ici je me contenterai juste de quelques remarques :
- Si vraiment extrême, un seul de ces éléments peut m'amener à considérer un orage comme "violent", même si les autres paramètres restent modérés ou absents.
- La plupart des évènements de ce suivi appartiennent aux catégories 3, 4, 5 ou 6 (16 juillet 2003 ou 8-9 août 99 par ex pour la cat 6...). En effet, ma principale source d'information restant les journaux, ceux-cis ne mentionnent bien sûr que les orages marquants ou destructeurs (sauf pour fin 2004 et 2005).
- Pour les évènements dont j'ai repris la description et les qualificatifs employés par le journaliste, ces termes figurent entre guillemets pour bien faire la distinction avec ceux de mon propre cru.

- Enfin, mes informations restent toujours éventuellement à confirmer ou corriger... Wink

- Un autre angle de mon "travail" : un peu ambitieux celui-là, mais j'aimerais pouvoir établir un jour un rapport précis entre chaque évènement (orageux-tempétueux) et la fiabilité de sa prévision par MF : exactement prévu, prévu avec une petite marge d'erreur (localisation, intensité...), imprévu, couleur de la vigilance éventuelle... Ce qui permettrait peut-être de mettre en évidence d'éventuels facteurs locaux non connus des modèles nationaux.


***************


Dans l'intérêt du groupe, je signale aussi le remarquable travail de Treizevents avec ses cartes mensuelles et annuelles de fréquence des orages, qui m'ont aidé pour mes statistiques plus haut. Voici un exemple pour le mois d'Août 2005 :





Concernant le nombre total d'orages par mois (et par an) toutes intensités confondues, on y remarquera l'évidente discrétion des Charentes, leur nombre total d'orages étant moins élevé que celui des régions situées dans le classique couloir d'orages SO/NE.
Voir ce topic du Fryzeur : http://fryz.forumactif.com/viewtopic.forum?t=146&start=90
A noter que j'expose également mon propre travail dans un autre topic de la même rubrique, avec des réponses et "contretravaux" très intéressants sur d'autres régions : http://fryz.forumactif.com/viewtopic.forum?t=791



Voir page 2 pour les évts marquants survenus dans les deux Charentes entre 1970 et 1993.


Dernière édition par le Mer 07 Nov 2007, 19:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 27 Juin 2006, 13:16



EVENEMENTS METEO ENTRE 1982 ET 1993


Bonjour.
Me voilà à présent en mesure de fournir quelques évènements parmi les plus marquants survenus dans les deux Charentes entre 1970 et 1993, période non couverte par les archives en ligne. Pour cela, j’ai commandé une sélection d’articles à Sud Ouest aux dates connues de quelques grandes tempêtes, et complété par la consultation de Quel Temps ! de Guillaume Séchet, ainsi que ma liste de tornades déjà recensées.
Bien sûr faute d'accès aux archives, je n'ai pas pu faire de recherches et dénicher d'autres cas comme je l'ai fait pour les années allant de 1994 à aujourd'hui. On ne peut donc plus parler ici de suivi même incomplet, car les lacunes sont beaucoup trop importantes, allant même jusqu’à l’absence totale de documents pour les années 1991 et 1981. Seules les grandes tempêtes de cette période 1970-1993 peuvent prétendre à une certaine exhaustivité, et peut-être aussi les épisodes de froid et neige intenses de par leur rareté (et encore…).
On se doute en revanche que les petites tempêtes, les coups de vent, les épisodes orageux et même les tornades n’auront ici que quelques représentants.




1993

Entre le 10 et le 20 juin, Oragejuice signale de "violents orages très électriques, grêligènes et très pluvieux mais peu venteux, arrivant par le NNE de la gironde, se forment sur les deux Charentes (du coté de Cognac) en fin d'après-midi. Flux de SO au sol et de NE trés violent en altitude, cellules se déplaçant du NE vers le SO. Structure très bouillonnante avec enclume plutot molle et pas très élevée."
Forte chaleur (30 à 33°c) à l'avant de la dégradation, toujours d'après Oragejuice.

Les 12 et 13 septembre, l’ancien cyclone Floyd arrive sur les côtes atlantiques bretonnes, vendéennes et charentaises sous forme d’une violente tempête. Les vents de secteur sud-sud ouest (cas exceptionnel) ont atteint 140 km/h à Chassiron,120 km/h sur l’île de Ré, 110 km/h aux Minimes. Arbres sur les routes, cheminées et toitures détruites, nombreux bateaux détruits ou à la dérive. 18500 abonnés sans électricité. L’île d’Oléron se retrouve coupée du monde.
- 17 La Rochelle : deux lycéens sont blessés par la chute d’un arbre dans la cour de leur lycée
- 17 île de Ré : un plaisancier disparaît en mer
- 17 La Rochelle : le salon nautique du Grand Pavois subit l’assaut des rafales. 8000 personnes (public et exposants) sont évacuées en urgence.
- 17 Royan et côte de Beauté : des rafales à plus de 100 km/h provoquent des dégâts conséquents : arbres déracinés, toitures et cheminées arrachées, nombreuses coupures d’électricité et de téléphone… le boulevard Garnier se retrouve ensablé.
- 17 Chatelaillon : une tornade ou trombe marine bien formée a été vue et rapportée. Des obstacles (toitures...) ont empêché le témoin de voir si elle a touché terre le sol ou la mer. Rq : l'année 1993 a été choisie par rapport à certains éléments repères, mais cette date n'est pas sûre.



1992

Du 14 au 17 mai, les températures deviennent caniculaires, chaleurs qui ont été suivies d’orages très violents.
- 16 Cognac : 35 ° enregistrés (34 ° à Bordeaux le même jour).
Le 25 mai, des orages violents éclatent sur les deux Charentes (et le Sud Ouest en général). La foudre en particulier s’y distingue.
- 17 Saint Jean d’Angély : le championnat du monde de side car cross est brutalement perturbé par l’orage et la foudre. Cette dernière frappe à plusieurs reprises, notamment sous un auvent où elle blesse légèrement 3 personnes en les projetant à plusieurs mètres de là.
- 17 région de Saintes : la foudre cause des dégâts sur le réseau électrique (entre autres deux interrupteurs EDF mis hors service

Le 2 juillet, un très violent orage provoque des inondations brutales dans la région d’Aubeterre en Charente. 100 à 130 mm tombés en deux heures trente ! Routes, ponts et cultures détruits, maisons rendues inhabitables… Saint Séverin, Laprade et les Essarts figurent parmi les communes les plus touchées.
- 17 Saint Séverin : 70 mm seraient tombés dans la première demi-heure.
Les orages remettent le couvert dans la deuxième moitié du mois de juillet (article du 22), frappant cette fois-ci la Charente Maritime. Nombreuses caves inondées à Rochefort et Royan. Un millier d’usagers saintongeais ont été privés d’électricité, notamment dans les secteurs de Migron, Saint Jean d’Angély et Surgères.
- 17 Royan : le niveau d’eau atteint par endroits 40 cm.
- 17 La Vallée : la chute d’un arbre provoque un triple accident de la route, entraînant le décès d’une passagère de l’un des véhicules.
En Charente, les dégâts sont plus limités (branches baladeuses…) mis à part ce qui suit, mentionné dans le même article par Sud Ouest.
- 16 Barbezieux : une maison inoccupée est entièrement détruite dans un incendie (allumé par la foudre ?).

Début août, de violents orages de grêle s’abattent en Charente. Dans la région de Cognac, « l’orage qui tournait depuis plusieurs heures a fini par tomber ». Sur un parcours de 5 km entre Segonzac et Juillac le Coq, la grêle hache les vignes.
- 16 le Pible : des phénomènes localisés (microrafales, tornades ?) détruisent maïs et tournesols et déracinent des arbres.
- 16 Roissac : une coulée de boue traverse le village.
- 17 Sainte Marie de Ré et pertuis charentais le 11 août : une trombe marine profite d’un épisode orageux pour se balader « une bonne partie de l’après-midi » dans les pertuis charentais.





1990

Au début de l’été, une violente vague orageuse venue du Sud Ouest mord sur le sud de la Charente et provoque des dégâts dans le secteur d’Aubeterre.

A la mi août, une autre vague orageuse réédite le même scénario dans une zone comprise entre Saint Cybard, Vaux et Salles Lavalette. A noter que St Cybard est la seule commune à avoir souffert de la grêle, les autres ayant souffert du vent et de la pluie.
- 16 Saint Cybard en soirée : des grêlons gros comme des œufs s’abattent avec une extrême violence pendant vingt minutes, sur un km de large. Antennes brisées, carreaux cassés, voitures et tuiles cabossées... Les grêlons ont même réussi à entrer dans des fruits verts !



1989

Une sécheresse frappe l’ouest de la France depuis l’hiver précédent. Les mouvements de terrain occasionnés entraîne en 1990 le classement en catastrophe naturelle de plusieurs communes, notamment dans l’Angoumois (Fléac et L’Isle d’Espagnac).

A la mi avril, une tempête souffle sur la région pendant plusieurs jours, occasionnant de nombreuses coupures d’électricité. Pas plus d’informations sur cette tempête (mentionnée par Sud Ouest), mis à part la tornade qui s’est déclarée en Charente :
- 16 Barbezieux vers 22 h 15 : une tornade (F2 ? ) frappe violemment la ville, arrachant charpentes et murs notamment sur le collège (structures préfabriquées). Un toit de plus de 2 tonnes atterrit à 40 m de là dans la cour.

Les 7 et 16 août, des orages très violents frappent le grand Sud Ouest. En Charente sur un front de 3 kms de large, les précipitations, les vents violents précédant les grêlons (dont la taille a été jusqu’à avoisiner celle d’une pomme de terre !) ont causé de nombreux dégâts : infiltrations d’eau, véhicules martelés par la grêle, toitures arrachées, vignes et cultures sinistrées…
- 16 région de Dirac et Garat : les pompiers d’Angoulême interviennent une vingtaine de fois pour bâcher des toitures
- 17 La Rochelle le 19 août : une tornade (F1 ?) s’abat sur un aéroclub, renversant et mettant hors d’usage deux avions. Un troisième appareil est fortement endommagé.



1988

Les 16 et 17 juin, les orages qui sévissent depuis plusieurs jours s’abattent à nouveau violemment à deux reprises sur la Charente, au sud est d’Angoulême. Entre 16 h 30 et 19 h 30, des trombes d’eau mêlées de grêle provoquent coulées de boue et inondations catastrophiques. Champs ravinés, maisons inondées, routes coupées… Le Conseiller Général entame des procédures de reconnaissance en Catastrophe Naturelle.
- 16 Blanzac : la commune est touchée deux fois de suite, le 16 surtout.
- 16 Pérignac le 16 entre 23 h et minuit : 40 à 60 mm tombés en une heure d’après le maire. Des torrents d’eau et de boue dévastent les cultures et endommagent des maisons.

Le 5 décembre, une tempête est prévue sur le littoral charentais ainsi que l’intérieur, avec des vents à 100 km/h (150 km/h pour Bretagne, Vendée et Normandie), accompagnés de fortes pluies.
Pas d’autres renseignements sur cette possible tempête.



1987

Janvier : le froid intense qui sévit dans le 79 (responsable de 4 morts), a très probablement concerné les Charentes. Le sud du dpt est sous la neige.

Les 14 et 15 février, conséquence directe d’une dépression centrée sur la Bretagne et l’IDF, des vents à plus de 120 km/h soufflent sur le littoral charentais et l’intérieur des terres de la région, ainsi que l’ensemble de l’Aquitaine. Une dépression qui coïncide avec de fortes marées (jusqu’à 116 le 16 février). De nombreux quartiers rochefortais sont sous les eaux.
- 17 la Rochelle : la jetée sud de La Pallice est emportée sur 25 mètres

En juin, une ligne d’orages dévastateurs frappent la région ainsi que l’ensemble de l’Aquitaine, provoquant en Charente Maritime coupures de téléphone / électricité et dégâts divers (chutes d’arbres…). Quelques naufrages et nombreuses ruptures d’amarres, notamment à La Rochelle et au large de Rivedoux (île de Ré) et de Saint Palais.

Le 15 juillet, un orage destructeur s’abat sur la région de Cognac.
- 16 Cognac : des trombes d’eau provoquent de brutales inondations dans la ville (jusqu’à 80 cm dans certaines rues en une demi-heure !). Plus de 100 appels aux pompiers.
- 16 Cognac : frappé par la foudre, le mur d’une maison d’habitation s’effondre en quelques secondes.



1986

(Quel Temps !). Le 24 mars, une tempête « très marquée » balaye toute la France. Pas de renseignements sur les dégâts éventuellement causés dans les Charentes.

Début juin 1986 en Charente, de gros voire violents orages sont mentionnés par un témoin : « avec de la pluie le matin, un temps dégagé en milieu de journée et chaud et en fin d'après-midi d'une ligne de grain active avec des vents violents ». (peut-être s’agit-il de l’épisode de 1987 ?)
- 16 et peut-être 17 lieux inconnus : on aurait parlé de tornades localisées. Pas plus de renseignements.



1985

Le 11 avril, une tempête s’abat sur tout le pays (143 km/h relevés à Bretigny/Orge).
- 79 Niort : une tornade frappe la ville. Pas d’autre renseignements, sinon que l’évènement est recensé. Peut-être s’est-elle formée lors de la tempête précédemment citée (pendant laquelle une autre tornade s’est déclarée au Mans).

Début juin, un orage de grêle « bref mais particulièrement violent » s’abat sur la Charente, causant d’importants dégâts dans le vignoble, dont certains détruits à 100 %. Les grêlons atteignent jusqu’à 6 cm de diamètre.



1984

Le 24 janvier, les vents soufflent jusqu’à 158 km/h en Charente Maritime et dans l’île de Ré, accompagnées d’abondantes précipitations : routes coupées, arbres arrachés, maisons inondées…
- 17 Saintes : la cote d’alerte de la Charente est dépassée, des routes sont coupées et des maisons évacuées.
- 17 Saintes : le vent violent de Nord ouest entraînent la chute d’un arbre sur un véhicule.
Par chance, son occupante n’est que légèrement blessée.

Le 8 février, des vents très violents balayent tout le pays (jusqu’à 166 km/h à Bastia), donc très probablement les Charentes. Pas de renseignements particuliers.

Le 16 novembre, les restes du cyclone Chloé (Klaus ?) s’abattent en Charente Maritime sous forme de tempête. De nombreux bateaux rompent leurs amarres et le catamaran de Marc Pajot est sérieusement endommagé en heurtant un ponton. Innombrables arbres et toitures arrachés. 50 000 abonnés privés d’électricité. On enregistre 132 km/h à la pointe des Baleines, 115 km/h à Chassiron, 114 km/h à La Coubre, 108 km/h à Rochefort, 110 km/h à La Rochelle. Le Royannais et la région de Saint Georges de Didonne sont particulièrement éprouvées.
- 17 Rochefort : un passant est grièvement blessé par la chute d’une cheminée.
- 17 La Rochelle : les pompiers interviennent en urgence sur la toiture d’un bâtiment devenue menaçante.
Nombreux arbres tombés et bateaux endommagés dans le port.
- 17 Saintes : la tempête endommage les toitures de plusieurs bâtiments, et un mur en pierre de taille s’écroule sur une voiture en stationnement.
- 17 Saint Pierre d’Oléron : une possible tornade arrache une toiture.
L’article ne mentionne rien d’autre, mais la dissémination des débris de la maison dans un périmètre de 300 m laisse en effet supposer un phénomène tourbillonnaire.
La Charente subit elle aussi la tempête, en version plus light. Tuiles, antennes et branches arrachées en pagaille, des arbres tombés dans les champs ou sur les chaussées. Mais un seul accident plus conséquent : un dancing-tivoli partiellement détruit par les rafales.



1983

- 17 Bords : une tornade aurait frappé la ville. Pas d’autres renseignements.

Le 26 et 27 juillet, point culminant de plusieurs jours d'orages violents, une vague orageuse avec des vents exceptionnellement violents frappe tout le Poitou Charentes ainsi que la Gironde et la Dordogne. Plusieurs tornades ont été constatées après enquête, dont une probable F3 qui ravage le sud de la Vienne et le sud de la Charente. De Champagne-Mouton voire de Mansle (16) à Charroux et Gençay (86), elle aurait parcouru des dizaines de kms, peut-être plus de 50 km, et aurait été très puissante vu l'ampleur des dégâts : toitures arrachées, "des hangars agricoles transportés à plusieurs dizaines de mètres de leur implantation", des arbres volant au-dessus des maisons et décapitant ces dernières...
Des vents à plus de 150 km/h saccagent des campings à Niort et à Cognac. 0n compte 3 morts et 10 blessés (Quel Temps !).
- 79 (et peut-être 17) dans la nuit du 26 au 27 : une "tornade" aurait ravagé le marais poitevin et la région niortaise. Après enquête il s'agirait plutôt de gros fronts de rafales.
- 16 Champagne-Mouton le 26 au soir : une tornade de force probablement F3 s'abat sur l'agglomération avec des dégâts énormes. Un témoin dit avoir entendu arriver un grand bruit et s'être barricadé aussitôt. La tornade aurait parcouru environ 50 km du sud au nord, causant de lourds dégâts dans le sud de la Vienne.
- 17 Tonnay Boutonne vers 23 h: une tornade frappe la peupleraie du camping. On a retrouvé tous les arbres sciés à mi hauteur par le vent.
le 27 au matin, des orages de grêle frappent encore le Cognaçais et le mathalien, détruisant 20 à 30 % des cultures.



1982

- 79 Epannes le 1er mars à 21 h 30 (à quelques kms au nord du 17) : une tornade classée F2 frappe le secteur, dans un couloir de 50 m de large sur 5 kms de long.

- 17 Haimps (commune de Matha) à 11 h 50 : une tornade F2 arrache le pignon de l’église et provoque la mort d’une personne, sur un trajet d’environ 500 m.

- 17 Saintes le 23 décembre : la ville est victime de précipitations exceptionnelles, et 16 km de rues sont inondées. Plusieurs centaines de familles évacuées. Le plan ORSEC est déclenché.

La crue de 1982 à Cognac (source inconnue)




Suite sur le message suivant...


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008, 12:42, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
Supercell storm
Supercell storm


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   Mar 27 Juin 2006, 13:16

EVENEMENTS METEO ENTRE 1970 ET 1980



1980

Le 31 janvier, un gros coup de vent avec des rafales à 90 km/h sur le littoral charentais, et des creux de 5 à 7 m en mer. Le trafic des bacs Le Verdon-Royan est momentanément interrompu et perturbé. Un petit chalutier coule à l’entrée du canal de Marennes, donnant quelques inquiétudes momentanées aux ostréiculteurs du fait qu’il venait juste de faire le plein de fuel.



1979

Le 16 décembre, un très gros coup de vent sévit sur la côte charentaise, « déracinant arbres et poteaux téléphoniques, éparpillant les branches, soulevant les toitures... ». Les arbres couchés obstruent les routes un peu partout, sur le continent comme sur l’île de Ré.
- 17 Le Gua au lieu-dit Le Grand Bois le 16 déc : la chute d’un arbre provoque une collision mortelle entre deux voitures.
Le 29 décembre, une grosse bourrasque souffle sur la Charente Maritime. Peu de dégâts sinon les classiques branches baladeuses ou voiliers qui rompent leurs amarres. Seule exception :
- 17 Ile d’Oléron au lieu-dit la Blanchardière le 29 déc : le toit d’un hangar est arraché par les rafales.



1978

Le froid et la neige sévissent en Charente. Une tempête de neige provoque de véritables congères sur les routes transformées en patinoires. Le 12 février, la circulation devient impossible entre Angoulême et Cognac.
- 16 Cognac : on enregistre -7.

Fin février, une forte tempête d’ouest/sud ouest frappe la Charente Maritime. Les vagues se ruent sur les digues et parapets un peu partout dans le Royannais et la côte de Beauté, en causant inondations et dégâts divers. Dégâts également assez importants sur l’île d’Oléron.
- 17 Saint Georges de Didonne : la façade d’un restaurant s’effondre sous l’assaut des éléments déchaînés.
- 17 Saint Georges d’Oléron : la mer pénètre à l’intérieur et recouvre plus de 3 ha de terres, sur des hauteurs entre 30 cm et 1 m.




1977

Les 2 et 3 avril, tempête-surprise sur le Poitou-Charentes (ainsi que le Centre et la Bourgogne), provoquée par une forte dépression creusée sur le nord de la France (Quel Temps !). Pas d’autres renseignements.



1976

L’été pendant plusieurs mois, la célèbre sécheresse sévit sur la région en même temps que tout le reste du pays, engendrée par un anticyclone sur l’Europe du Nord.

- 17 Loiré/Nie le 1er décembre vers 23 h : une tornade (F1 ? F2 ?) traverse le village sur un couloir très délimité. Elle provoque des dégâts sur les toitures et décapite net le clocher de l’église.
Le lendemain 2 décembre, un ouragan frappe le littoral charentais (en même temps que toute la façade atlantique et le sud ouest). 174 km/h enregistrés sur l’île de Ré.



1975

Début juillet, de violents orages frappent la Charente Maritime et notamment son littoral.
- 17 Matha le 4 juillet vers 19 h : une tornade F1 longe le sud et l’est du bourg, provoquant de gros dégâts dans le cimetière (pierres tombales descellées) ainsi qu’à l’école, et renversant un poids lourd.


Dégâts de la tornade F1 de Matha, photo Noé Bourgoin

- 17 île de Ré : les orages se déchaînent : rafales jusqu’à 133 km/h, grêlons gros comme des œufs de pigeon… Il tombe 77,5 mm d’eau au phare des Baleines. Gros dégâts dans les vignobles, céréales et marais salants, arbres déracinés sur les routes, maisons inondées. Les vents violents causent également des dégâts importants dans les campings.



1974

Le 6 février, une tempête frappe les littoraux atlantiques dont les côtes charentaises. 163 km/h relevés sur l’île de Ré. Pas d’autres renseignements.



1973

- 17 La Grève/Mignon le 28 avril à 15 h 20, une tornade classée F2 frappe la commune sur un trajet de 2 km, précédée d’une averse de grêle. Toitures arrachées, murs éventrés…


Dégâts causés par la tornade de La Grève/Mignon, photos Sud Ouest



1972

Les 11 et 13 février, deux tempêtes frappent la Charente Maritime en même temps que tout l’ouest et le sud du pays. 141 km/h enregistrés à La Rochelle.
- 17 Charmé le 12 février vers 11 h : une tornade F2 se forme et file de Bessé vers Charmé, sur 3 km, en provoquant de gros dégâts. Un garage neuf pulvérisé, une jeune femme tuée (sortie pour aller dans son garage et frappée par les débris de sa toiture), la charpente d’une grange soufflée et emportée… Deux autres personnes ont été blessées.



1971

Les 25 et 26 janvier, alors que la situation est tempétueuse, trois tornades destructrices se déclarent dans la région : deux en Charente Maritime (dont la terrible F4 de La Rochelle) et une au sud du 79.
- 17 La Rochelle le 25 janvier : une trombe marine arrive sur le port de La Rochelle et devient une très puissante tornade (F4). Un mort, dix blessés, 46 sans-abri, le bâtiment des Salines entièrement soulevé et détruit (v. photo Sud Ouest ci-dessous), des voitures soulevées et endommagées en quelques secondes à La Pallice.


Le bâtiment des Salines entièrement détruit par la F4 de La Rochelle, cliché Sud Ouest

- 79 Aigonnay le 25 janvier : une tornade frappe le village en soirée. Toitures de bâtiments soufflées, arbres déracinés…
- 17 St Fort/Gironde le 26 janvier : une tornade s’abat sur la commune.
La toiture d’une fabrique d’agglomères est arrachée et un camion-benne est sérieusement endommagé.
Même si on ne peut ici parler de tornado outbreak au sens strict ("seulement" 3 tornades ce jour-là dans la région), cet épisode à mon avis mériterait qu'on se penche davantage dessus (aucune étude à ma connaissance).



1970

Du 4 au 9 janvier, une épaisse couche de neige recouvre notamment la région Poitou Charentes, ainsi que le Centre, la Bourgogne et l’Alsace-Lorraine (jusqu’à -16 ° à Romilly/Seine). Pas de données précises concernant les Charentes.

Le 12 février, un véritable ouragan « balaie presque tout le pays » (Quel temps !) et aurait donc très probablement frappé les Charentes. Pas de données précises pour ces dernières (185 km/h sur l’île d’Ouessant).

En août, les Vals de Saintonge sont touchés par des orages forts à violents, avec de probables fronts de rafales puissants. On a parlé de tornades.
- 17 Matha en août : violemment frappée par la grêle, la commune est déclarée sinistrée par un arrêté préfectoral.
- 17 Vals de Saintonge : une ou des tornades possibles ont été mentionnées
(Sud Ouest et témoignages).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suivi des évts météo 1994-2005 /1970-1993 pour les Charentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau de suivi des heures dûes et à récupérer des ATT
» (1994) Très bon site sur les RR3.
» suivi psy et dièt
» suivi post-greffe, nouvelles...
» Suivi de la vague de froid de mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du groupe StormChaserAdventure :: Dossiers et études-
Sauter vers: