Forum du groupe StormChaserAdventure

Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre nouveau forum. Vous pourrez consulter ici les différents projets du groupe, les comptes-rendus de chasses à l'orage, l'avancée du groupe, sa gestion. Nous vous souhaitons une très bonne visite sur nos forums.
 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La montagne pelée 1902 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remy31
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 27
Localisation : Blagnac (31) Vive la Haute Garonne et le Stade Toulousain !!! en force les sudistes et viva Portugal
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: La montagne pelée 1902 !   Dim 05 Fév 2006, 16:03

En 1902 l'île de la Martinique a connue une véritable catastrophe ! Un volcan du nom de montagne pelée tua + de 25 000 personne ne moins de 5 minute ! Depuis cette terrible catastrophe provoquer par des nuée ardente géante comparable au mont st helens la montagne pelée est très surveiller .

Voici des article d'un site consacrer à la montagne pelée !

Le dôme

La caractéristique principale de l’éruption de 1902-04 de la Montagne Pelée a été la mise en place d’un dôme de lave andésitique dans le cratère sommital. Comme l’écrit Alfred Lacroix (1904) : « De tous les phénomènes qui se sont produits au cours de l’éruption, le plus important au point de vue de l’histoire du volcanisme, celui dont la portée théorique est la plus grande, a consisté dans l’édification d’un dôme d’andésite dans la caldeira de l’Etang Sec. Le mode de formation de ce genre de montagne, si souvent réalisé par les roches acides de tant de régions volcaniques, était fort obscur, aucune éruption n’ayant jusqu’alors permis d’en suivre les diverses phases ». En fait, la seule description d’un dôme actif connue alors des scientifiques français, avait été faite sur l’île de Nea Kameni à Santorin en 1866-67 par Ferdinand Fouqué.

Morphologie et mécanismes de croissance des dômes

Les observations de A. Lacroix en juin-juillet 1902 puis d’octobre 1902 à mars 1903, constituent la première étude détaillée de la formation d’un dôme de lave. Elles ont conduit Lacroix à reconnaître le premier, deux modes distincts mais complémentaires d’édification du dôme : un mode endogène (« injection ») et un mode exogène (« extrusion »). Les deux processus ont été retrouvés dans la plupart des dômes actifs étudiés par la suite. Ainsi l’américain Franck Perret a confirmé les interprétations de Lacroix, sur la base d’observations similaires faites lors de l’éruption du dôme de 1929-32 sur la même Montagne Pelée (Perret, 1935). On a ensuite retrouvé ces modes de croissance sur des dômes étudiés par la volcanologie moderne, par exemple au Mont St.Helens aux USA (1980-86), à l’Unzen au Japon (1992-95) et à Soufriere Hills, Montserrat, un autre volcan des Petites Antilles (dôme actif depuis 1997).

Les dômes sont des accumulations de lave à l’aplomb du point de sortie, dont l’extension latérale et la hauteur sont du même ordre de grandeur, soit quelques dizaines à quelques centaines de mètres. Si la lave s’accumule ainsi, c’est qu’elle s’écoule très difficilement, simplement parce qu’elle est trop visqueuse. C’est la différence avec les coulées de lave. Différents facteurs favorisent une haute viscosité dans les laves : une faible température, une forte teneur en silice, une faible teneur en eau dissoute, une quantité de cristaux élevée. En première analyse, la teneur en silice (molécule SiO2) est un facteur dominant : les basaltes, qui sont des laves relativement pauvres en silice (< 52% de la masse totale), donnent systématiquement des coulées et seules les laves plus riches en silice peuvent former des dômes. La plupart des dômes que l’on a vu se former au cours du 20ème siècle étaient de composition dacitique ou andésitique sur des stratovolcans ; leur forte viscosité était due, outre à leur teneur en silice, à une faible teneur en eau dissoute et une forte cristallinité.

A cause de sa viscosité élevée, une lave qui forme un dôme est émise à des vitesses d’ascension et des débits très faibles, typiquement 1 mm à 1cm/s et 1 à 10 m3/s). Le volume d’un dôme de lave étant typiquement de quelques millions de m3 à quelques centaines de millions de m3, sa croissance dure généralement des mois et le plus souvent, des années.

Les dômes de lave actifs présentent une surface irrégulière et fragmentée, formée de gros blocs et éventuellement hérissée d’aiguilles. La surface refroidit et se consolide tandis que l’intérieur reste à une température magmatique (typiquement 800 à 1000 °C) et est capable de se déformer plastiquement. Le gradient thermique est très marqué vers la surface et la carapace solide est de faible épaisseur. Sous les contraintes engendrées par la déformation de l’intérieur, cette carapace solide et rigide se fragmente. La lave à haute température peut être communément vue par des interstices entre les blocs, et montre de loin des rougeoiments caractéristiques la nuit.

La grande aiguille

Un aspect célèbre de l’éruption de 1902 est la formation, sur le dôme, de la grande aiguille. Sa croissance a été décelée à partir du 3 novembre 1902 et le 24 novembre sa hauteur atteignait 230 mètres au-dessus du dôme, après une croissance continue mais de vitesse variable. L’aiguille s’est alors écroulée partiellement. Elle a ainsi connu des phases de croissance entrecoupées par des écroulements partiels jusqu’en octobre 1903, atteignant au maximum 265 m de hauteur en juillet. Lacroix a calculé que sa hauteur cumulée était d’environ 2200 m. Son diamètre était d’environ 150 mètres. Des aiguilles ont été observées depuis sur d’autres dômes actifs, par exemple sur les dômes dacitiques de l’Unzen au Japon (60 m au maximum) et de Montserrat dans les Petites Antilles (90 m en mars 2002), mais aucune n’a approché par sa taille celle de la Montagne Pelée.

Voici une photo haute resolution pour que vous puisssiez vous rendre compte de la taille de ce dome en forme d'aiguille ! les petites personnes en bas sont des chercheurs ! comparer les au dome !

[img]

Voici des photo de la ville de fort de france apres l'explosion ! vous pouvez voir l'aiguille pyroclastique en haut de la montagne !

[img]

Voila a bientôt[/img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.stormchase.skyblog.com
phil14
Cumulus Humilis
Cumulus Humilis
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 22
Localisation : Caen
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: La montagne pelée 1902 !   Mer 17 Mar 2010, 16:49

Impréssionnent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La montagne pelée 1902 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'éruption de la montagne pelée en 1902
» LA SALETTE ET L' éruption du mont pelé en 1902
» Au secours !! La montagne Pelée vient de se réveiller
» De la montagne vers la vallée
» La montagne comme construction politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du groupe StormChaserAdventure :: Discussions météo, découverte d'autres passions... :: Les volcans et les séismes-
Sauter vers: