Forum du groupe StormChaserAdventure

Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre nouveau forum. Vous pourrez consulter ici les différents projets du groupe, les comptes-rendus de chasses à l'orage, l'avancée du groupe, sa gestion. Nous vous souhaitons une très bonne visite sur nos forums.
 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Remy31
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 27
Localisation : Blagnac (31) Vive la Haute Garonne et le Stade Toulousain !!! en force les sudistes et viva Portugal
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)   Mer 04 Oct 2006, 21:50

Bolides et autres évènements majeurs




Un bolide est un corps extraterrestre ou météoroïde émettant une luminosité intense (magnitude inférieure à -4, plus brillant que Venus) lors de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre. Ce phénomène se produisant à moyenne altitude (entre 80 et 10 km), est causé par le frottement entre la matière et l'air qui s'échauffe, se vaporise, s’ionise et entraîne l'émission d'une traînée lumineuse.

En fonction de sa dimension, sa densité et sa trajectoire, un objet extraterrestre rentrera plus ou moins profondément. En règle générale plus l'objet est massif, plus sa progression sera importante et plus il sera brillant.



Un météroïde qui survit au passage atmosphérique et atteint le sol est appelé météorite. Lors de la traversée, l’objet subit une ablation, plus ou moins importante en fonction de la densité et de la friabilité de la matière.
Les fortes actions au moment de la chute tendent à éclater le rocher. Plus un corps est volumineux et plus il sera susceptible de se briser, généralement cela se produit entre 27 km et 11 km d’altitude. Au moment de la fragmentation la vitesse cosmique chute rapidement et le météore tombe par gravitation.

La lumière d'un bolide est produite par deux mécanismes différents, la roche en fusion et l'atmosphère autour qui rentre en incandescence. Au dessus de 80 km d'altitude l'atmosphère terrestre n'est pas assez dense pour s'opposer à l'entrée de corps de masse importante. En dessous l’énergie thermique des frottements chauffe le bolide à 1700°C, la matière qui se détache de la surface du rocher est littéralement liquéfiée et immédiatement vaporisée. La chaleur s'intensifiant, l'air autour du corps incandescent s'ionise. L'échange d'électron entre les particules de gaz est alors source de lumière.
Un corps de 1 m de diamètre produit un embrasement de l'air jusqu'a 100 m autour, c'est ce que vu de la terre on appèle un bolide.

Un bolide peut être de différentes couleurs, les témoins parlent de lumière allant du bleu au rouge.
La couleur du météore dépend de la composition de la matière et de l'air. Les météorites sont composée de métaux tel que le sodium, le nickel, le magnésium qui produisent respectivement une couleur jaune, vert et bleu-blanc. L'azote et l'oxygène de l'air ionisé, comme dans une Aurore polaire, émettent de la lumière dans le rouge (N2) et le vert (O2).

Les météores produisent aussi des sons. Généralement le bruit est entendu plusieurs secondes (voir minutes) après l’observation visuelle. On peut entendre des explosions sourdes dites supersonique, due à la vitesse de l’objet supérieur à la vitesse du son (comme quand un avion à réaction passe le mur du son). Si le météroïde s’est cassé en plusieurs parties, chaque morceau émet un bruit dont l’ensemble peut être entendu comme un grondement de tonnerre. Beaucoup d’observateurs disent avoir entendu aussi des sifflements, produit par des phénomènes dit electrophoniques.

Événement majeur


1908 Tunguska ( Russie, le 30 juin )

Sergei Semenov habitait le village de Vanarava, situé à 60 km de l'endroit. Il raconta avoir aperçu, juste avant l'explosion, un objet énorme et étincelant, gros comme la moitié du Soleil, fendre le ciel à la vitesse de l'éclair. L'objet, suivi par un long sillage de poussière et de fumée, dégagea bientôt une chaleur telle que les vêtements de Semenlov commencèrent à prendre feu. Terrorisé, l'homme eut le temps de courir se réfugier dans sa maison afin d'éteindre les flammes.

D'autres témoins affirment avoir vu s'élever ensuite un énorme champignon de fumée noire, coupant littéralement le ciel en deux.

Région parmi les plus hostiles, la Toungouska comptait encore moins d'habitants à l'époque que de nos jours. Si les dégâts matériels furent énormes, on déplora donc simplement quelques blessés et brûlés. Mais ce fut un miracle.

A 22 km au nord de Vanarava, les nomades des tribus Toungouzes transhumant dans les forêts pensèrent que la fin du monde était venue. Leurs huttes, arrachées du sol comme des fêtus de paille, s'envolaient aux quatres vents et, pire encore, ils perdirent des milliers de leurs rennes, gravement brûlés.

A Nizhne-Karelinsk, qui est à 200 miles de l'épicentre de l'évenement.

Dans le village de Nizhne-Karelinsk au Nord-Ouest bien au-dessus de l'horizon, les paysans voient un corps briller très fortement (trop brillant pour l'oeil nu) avec une lumière blanc bleutée. Il se déplace verticalement vers le bas pendant environ 10 mn. Le corps a la forme d'un "tuyau" (i.e. cylindrique). Le ciel est sans nuages, à l'exception d'un qui est bas sur l'horizon en direction duquel ce corps luisant est observé, un petit nuage sombre est observé. Il faisait chaud et sec et lorsque le corps brillant approcha le sol il sembla se pulvériser et à sa place un énorme nuage de fumée noire se forma et un fracas bruyant, pas comme le tonnerre mais comme la chute de grandes pierres ou comme un coup de feu, est entendu. Toutes les constructions tremblèrent et au même moment, une langue fourchue de feu traversa le nuage. Les vieilles femmes pleurèrent, tout le monde pensa que le fin du monde approchait. [Sibir de Irkutsk, cité par Kulik]

Des personnes entendent l'explosion jusqu'à 500 miles de distance.


Conséquences

Ce jour-là, la déflagration fut si énorme que l'on l'entendit à 1500 km à la ronde, jusqu'au cercle arctique. Outre des secousses sismiques qui se déclenchèrent par vagues dans le monde entier, d'incroyables phénomènes lumineux se produisirent alors. Ce jour-là, la nuit ne se coucha pas dans la région de Toungouska... et pas d'avantage dans presque toute l'Europe, où des nuits d'une blancheur irréelle s'installèrent plusieurs semaines durant. Quelque chose a explosé avec la puissance de 1000 fois la bombe Hiroshima, dévastant plus de 2000 km2 d'arbres et de faune.

Le lendemain à minuit, 5 heures après cette explosion du bout du monde, la Grande-Bretagne est éblouie par un coucher de Soleil étincellant. Le Times relata l'événement : la nuit est si claire que les londoniens peuvent lire leur journal dans la rue, à minuit, sans avoir recours à l'éclairage de la ville ! Un journaliste décrit ainsi cette nuit du 30 juin : Le ciel était clair comme en plein jour et sillonné de nuages de lumière rose ; de ma vie, je n'ai assisté à quelque chose d'aussi stupéfiant.


A moins de 20 km de l’épicentre de Tunguska (ou de son hypocentre, le point au-dessus duquel l'objet explosa), les 600 à 700 rennes de Vasiliy Dzhenkoul furent instantanément réduits en cendres, les chiens furent brûlés vifs, toutes les tentes des nomades furent brûlées ainsi que tous les stocks de nourriture et de bois. Les équipements placés sur les établis furent détruits. L’incident se répéta chez son frère Ivan qui résidait à 25 km au sud-est et qui perdit 200 rennes. Du troupeau d'Andrey Onkoul 250 rennes s'évanouirent dans la nature sans laisser de trace. On peut comparer cet effet à celui de l'explosion d'un volcan comme le St Helens mais dont l'ampleur des effets aurait été décuplé.

A 30 km de l’épicentre, un vieux chasseur Lyuburman mourut sous le choc, deux autres furent projetés en l’air et l’un d’eux se retrouva à 12 mètres de là puis fut jeté contre un arbre ! Il succomba à ses blessures. Les tentes s'envolèrent "plus haut que la forêt" tandis que les gens qui dormaient à l'intérieur souffirent d'ecchymoses. Certains furent blessés par la chute des sapins ou restèrent inconscients plusieurs jours. Tous les tepees du camp de la famille Lachakugyr furent renversés. Au nord de l’épicentre, S.Dronov resta inconscient deux jours, tout son troupeau de rennes fut tué sous le choc et son habitation fut brûlée. Il semble que les deux chasseurs furent les seules victimes humaines de cette catastrophe.

A 40 km au sud de l’épicentre les nomades furent contusionnés sous le choc ou frappés d’horreur. Le fermier Sergi Semenov qui se trouvait sur le portail d'un magazin de Vanavara situé à 92 km au sud de l’épicentre se souvient que le ciel se déchira et qu'au-dessus des forêts situées du côté nord le ciel semblait enflammé. A cet instant il sentit une chaleur intense comme si ses vêtements prenaient feu. Les habitants entendirent une détonation dans le ciel et une fracassante explosion. Semenov fut projeté sur le sol, traîné sur 6 mètres et perdit conscience. Le vent était devenu chaud, le sol et toutes les habitations tremblaient, les plafonds s’écroulaient et toutes les fenêtres furent brisées. Le feu était si intense que les habitants ne pouvaient pas rester sur place.

A 600 km de là, une locomotive dut interrompre sa course, les rails se soulevant sous l'onde de choc. L'onde traversa la Sibérie occidentale puis toute l'Europe et atteignit Postdam près de Berlin 6h plus tard, à 5h54m locale.

En quelques secondes l'ancienne taïga fut rasée dans un rayon de 45 km dans une zone comprise entre les rivières Chamba, Zhilushmo et Khushmo et le sol se crevasa sous l'onde de choc. Face à de tels événements les habitants furent pris de panique et s'enfuirent dans toutes les directions laissant tous leurs effets personnels derrière eux.

Les feux brûlèrent pendant deux semaines créant une colonne de flammes visible à plusieurs centaines de kilomètres de distance. Un vortex de poussières et de débris se forma au-dessus de la Tunguska qui fut entraîné dans la circulation générale de l'atmosphère autour du globe. Durant les jours et les mois qui suivirent les habitants de Sibérie observèrent des étoiles filantes par dizaines de milliers suite à la désintégration du météoroïde. Le ciel encrassé de fumées s'illumina de rouge pourpre pendant la nuit. Pendant plus de deux mois le ciel s’embrasa de halos qui s'étendirent à travers tout le continent. Ainsi que nous le détaillerons, en Europe les gens voyaient clairement la nuit tellement le ciel était devenu lumineux.

Après cet événement, les habitants de Tungus crurent que la région était enchantée et que seul Agdy pouvait vivre à l'endroit de la catastrophe. Ils pensaient lui avoir désobéit...

Dès 1910 un marchant russe nommé Susdalev profita de la crédulité des Tungus pour s’assurer la main mise sur leur territoire et s’empressa de déclarer leur terre sacrée. Durant vingt ans aucun Tungus n'osa s'aventurer dans la région.









1947 Sikhote-Alin (URSS, le 12 février)

La chute météoritique de Sikhote-Alin, en 1947, fut très remarquable. Elle se produisit le 12 février, à 10h38 heure locale, dans une région boisée de la Sibérie orientale. Plusieurs milliers de témoins ont pu apprécier les différentes phases du phénomène.

La météorite, dont la masse préatmosphérique a été évaluée à un millier de tonnes et le diamètre à 6 ou 7 mètres seulement, se déplaçait du nord au sud. Pendant quatre à cinq secondes, elle fut plus éblouissante que le Soleil. Les arbres et tous les objets opaques avaient une deuxième ombre qui se déplaçait très rapidement en même temps que la météorite. Celle-ci laissait derrière elle une épaisse traînée sombre qui resta visible plusieurs heures. De violents coups de tonnerre furent entendus à plus de 200 km du point d'impact.

Les calculs montrèrent que la météorite de Sikhote-Alin, qui était une sidérite, a parcouru environ 140 km à l'intérieur de l'atmosphère terrestre, avec une vitesse de l'ordre de 15 km/s. Ce long séjour dans l'atmosphère entraîna une formidable augmentation de sa température qui atteignit 5000 degrés. A environ une dizaine de km du sol, la météorite, qui était un objet unique à l'origine, se fractura en plusieurs milliers de morceaux de toutes tailles. Cet émiettement entraîna une diminution très importante de la vitesse des divers fragments qui tombèrent au sol sous l'influence de leur propre poids. La pluie de fer fut un spectacle surprenant pour les rares témoins du dernier acte. Les débris parsemèrent une surface de 50 km2 environ. Plus de 20 tonnes de fer et de nickel furent récupérées, avec un fragment majeur de 1,7 tonne. De plus, 122 petits cratères de 0,5 à 26 mètres furent creusés dans une zone elliptique de 2 x 1 km. On trouva de nombreux arbres déchiquetés ou même fendus par des éclats dans le centre de la zone d'impact.

L'orbite préatmosphérique de cette sidérite a pu être reconstituée avec une bonne approximation. L'objet était un minuscule astéroïde de type Apollo 3 (membre de l'anneau principal des astéroïdes), avec a = 2,16 UA, e = 0,54, q = 0,99 UA et i = 9°. A noter donc que le périhélie était juste à l'intérieur de l'orbite terrestre.

Cette chute a été très bien étudiée et a permis de constater que même les corps denses comme les sidérites (densité entre 7,5 et 8,0) ne sont pas à l'abri de la fragmentation en traversant l'atmosphère qui forme un écran protecteur efficace pour les petits objets. Autre constatation importante : le total des fragments récupérés à la suite de plusieurs campagnes soignées sur le terrain ne représente que le 1/50 environ de la masse préatmosphérique. La très grande partie de l'objet initial s'est donc littéralement volatilisée et n'a pas touché le sol.




Dernière édition par le Jeu 05 Oct 2006, 19:41, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.stormchase.skyblog.com
Remy31
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 27
Localisation : Blagnac (31) Vive la Haute Garonne et le Stade Toulousain !!! en force les sudistes et viva Portugal
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)   Mer 04 Oct 2006, 21:50

1972 Grand-Teton National Park ( U.S.A/Canada, le 10 août )

Le 10 août 1972, il s'est passé un événement exceptionnel (unique à ce jour) dans le ciel de l'Amérique du Nord : un astéroïde d'une quinzaine de mètres de diamètre et d'une masse de 4000 à 5000 tonnes, connu sous l'appellation de météore du Montana, a traversé l'atmosphère terrestre sans se rompre et est reparti dans l'espace interplanétaire.

Un météore magnifique fut aperçu en début d'après-midi (à 14h30, heure locale), dans le ciel de l'Utah. Il fut suivi, pendant 101 secondes exactement, par plusieurs dizaines de milliers de témoins, sur une distance de 1500 km sur une trajectoire sud-nord qui lui fit traverser l'Utah, le Montana et une partie de l'Alberta au Canada, avant de quitter notre atmosphère (figure). Son éclat atteignit 100 fois l'éclat de la pleine Lune (soit une magnitude d'environ –18 ou –19). Sa vitesse était proche de 15 km/s par rapport à la Terre et il laissa derrière lui une épaisse traînée qui fut visible plus d'une heure, après avoir plusieurs fois changé de forme.

L'intérêt, c'est que ce petit astéroïde s'approcha jusqu'à 58 km au-dessus du sol du Montana. Si son altitude avait été de 10 km inférieure, il aurait frappé la Terre, probablement sur le territoire de l'Alberta. L'énergie d'un tel impact aurait été de l'ordre se 5 x 1014 joules, ce qui est loin d'être négligeable à l'échelle locale. C'est l'équivalent d'un séisme de 6,7 ou de plusieurs bombes du type Hiroshima. Cependant, comme nous l'avons vu pour la chute de Sikhote-Alin, il est possible (sinon probable) qu'il y aurait eu fracturation de l'objet dans les couches basses de l'atmosphère, et donc des dégâts moindres, sinon inexistants.

Le nombre important d'observations, de films et de photographies pris dans d'excellentes conditions, a permis de calculer une orbite assez précise pour cet objet céleste. Il s'agissait d'un minuscule astéroïde de type Apollo 2 (circulant en moyenne entre l'orbite de Mars et le bord interne de l'anneau principal des astéroïdes), avec a = 1,66 UA, e = 0,39, q = 1,01 UA, Q = 2,3 UA et i = 15°. A la date de la rencontre, le 10 août 1972, la Terre se trouvait à une distance de 1,014 UA du Soleil et avait une vitesse héliocentrique de 29,4 km/s. L'astéroïde venait juste de franchir le plan orbital de la Terre, du nord au sud, et voyageait à 34,8 km/s. Il rattrapa la Terre par derrière, à la vitesse initiale de 10,1 km/s, vitesse qui nous l'avons dit augmenta ensuite jusqu'à 15 km/s, du fait de la force d'attraction de la Terre qui accéléra sensiblement son mouvement.

Cet événement original est un cas particulier, très rare, en matière de rencontre entre la Terre et un corps cosmique. Comme il ne s'en produira pas un autre du même type avant fort longtemps (peut-être plusieurs centaines d'années), il n'en est que plus utile et il a passionné les spécialistes. Cela a prouvé, s'il en était encore besoin, que des objets cosmiques de ce diamètre (entre 5 et 20 mètres) sont légion et que de telles rencontres sont fréquentes, même à l'échelle humaine.






Vidéo : http://fireball.meteorite.free.fr/1972_08_11/Video/g-t_fireball.mpg


1992 Peekskill ( U.S.A, le 9 octobre )

L'un des plus extraordinaire bolide.

A 19h48 (heure locale), une boule de feu plus brillante que la lune apparaît dans l'Ouest virginie. La météorite va traverser les État-Unis en direction de New York sur 700 km et finir sa course à Peekskill sur une voiture!

C’est un événement majeur, car en plus des 12,4 kg de roche détruisant une Chevrolet, le météore sera un des plus filmé de l'histoire des bolides, 15 vidéos amateurs ont enregistré le phénomène!

Michelle Knapp était dans sa maison du 207 Weels Street à Peekskill, lorsque la météorite défonca le coffre de sa Chevrolet Malibu à plus de 300 km/h avec un bruit fracassant.

Le bolide survola l’Ouest Américain pendant 40 s à 14,7 km/s avec une faible incidence 3,4°, la plus part des gens décrivirent une coloration verdâtre et une luminosité comparable à la lune (Magnitude -13).

Un détail impressionnant fut le bruit. D'après de nombreux témoignages insolites, il est établi que le bolide a généré des sons electrophoniques. Patsy Keith et sa famille était à l'intérieur de leur voiture prés de Altoona, Pennsylvanie et décrivit le son tel un crépitement comme des étincelles. Ce "crépitement" dura 10 s et fut audible plusieurs secondes après la première fragmentation.

La météorite, pourtant de famille commune une achondrite type H6, est une des plus recherchée par les collectionneurs, les cotations peuvent atteindre entre 60 et 100 $/g

[/URL]



Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_fireball.mpeg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Fayetteville.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Parkersberg.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Newbury.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Raleigh.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Willoughby.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Olmsted_Falls.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Halifax.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Richmond.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Pittsburgh.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Saltsburg.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Johnstown.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Fairfax.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Falconer.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_Anne_Arundel.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/1992_10_09/Video/Peekskill_State_College.mpg

Dimanche 15 Novembre 1953 Sud-Est Cratère Pallas (Lune)

Oklahoma, l’astronome amateur Léon Stuart teste son nouvel appareil photo. Il prend des clichés de la Lune, quand soudain, il aperçoit un point très lumineux à la surface du satellite. Sur la pellicule, le point est bel et bien là, au sud-est du grand cratère Pallas. Pour Stuart, aucun doute : il s’agit d’un impact de météorite.
Dr. Léon Stuart est le premier et le seul être humain dans l'histoire à avoir photographier un impact sur la lune.
En effet, un évènement de cette importance a la chance d'arriver à peut prêt une fois tous les 100000 ans



Mardi 7 Avril 1959 Pribram (République Tchèque)

Pribram est la première chute terrestre de météorite photographié de toute l'histoire de la science des météores! La photo a été prise de la station d'observation Ondrejov en République tchèque. Grâce à cette technique photographique il est possible enfin de déterminer avec précision l'origine et le point de chute d'une météorite

Samedi 3 Janvier 1970 Lost City (U.S.A)

L'histoire d'une découverte : "4 jours après l'évènement, l'équipe du SAO détermine l'aire d'impacte. En ces jours d'hiver la neige tombe et les routes menant au site sont fermées. L'après midi du 9, a 700m des calcules, sur une route, une météorite orientée de 9,83 kg est retrouvée! Un second fragment est decouverte le 17 par Philip Halpain dans ses pâturages, 272 g. le 2 février une troisième! 6.6 kg! La météorite a aussi une croûte de fusion et des lignes d'écoulement. M. Rufus Yaeger réside à quelque 600m du site, le soir du 3, il a vu trois lumières rouges et entendu les explosions, il dit même avoir entendu un bruit d'impacte sur le sol, vu la distance, il semble hasardeux qu'il ait perçu ce bruit. Puis le 4 mai un dernier morceau de 640 g.
La météorite est rentrée dans l'histoire...



Samedi 5 Fevrier 1977 Innisfree (Canada)

Brendalee Walker 13 ans témoigne
C'était le 5 février 1977 vers 19h15, et j’étais à l'extérieur de la ferme, a cote du tas de bois.[...] Je regardais vers le nord et j'ai vu se qui semblait être un phare briller de notre réservoir de gaz, et quand j'ai regarde à l'est, le ciel était entièrement illuminé. Il y avait une large étincelle et six petites traînées, [...] d’un blanc pur et très brillant..."
Ce bolide fut aussi photographier par le MORP network, le réseau de camera canadien, et devint ainsi la troisième météorite dont on pu déduire l'orbite après Lost City et Pribram.




Samedi 6 Mai 2000 Morávka (République Tchèque)



Des milliers de personnes observérent de la Pologne méridionale à la Moravie ce bolide extrêmement lumineux. Ce fut un événement énorme, au maximum l'éclat était comparable au soleil! Juste après le bolide, la chute de la météorite fut observée dans un jardin d'un petit village silésien, Morávka et un petit morceau fut immédiatement trouvée.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2000_05_06/Video/Moravka_fireball_1.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/2000_05_06/Video/Moravka_fireball_2.mpg

Samedi 6 Avril 2002 Neuschwanstein (Allemagne/Autriche)

22h 20 deux flashs lumineux successifs illuminent le ciel de Bavière, quelques minutes après 5 détonations assourdies se font entendre. Le phénomène est observé en Allemagne, Autriche et même en France. La vedette tomba dans la zone des stations d'observations systématiques d'European Network, prise en flagrant délit, par 7 stations photo, 3 stations radio, 2 stations infrason et des sismographes, elle va nous révéler tout de son origine et sa destinée. Heureuse découverte, elle a la même orbite que la météorite de Pribram tombé le 7 avril 1959 ! Pour la première fois, on met en évidence un courant astéroïdale !

Jeudi 27 Mars 2003 Park Forest - Chicago (U.S.A)

Peu avant minuit dans la banlieu de Chicago, Robert Gaza dort profondément dans son lit. Soudain une météorite traverse le toit de sa maison, se brise en deux et passe par le plafond de sa chambre. Le plus petit des deux morceaux (178 g) traverse la fenêtre tandis que le second (2,333 kg!) rebondit dans la pièce, cassant l'abat-jour, le miroir et s'arrête près du garçon âgé de 14 ans. La météorite a explosé au-dessus des quartiers de Park Forest, Matteson et Steger. Des bâtiments, des voitures ont été endommage par les impactes, personne n'a été blessé...

Les habitants de l'Illinois,de l'Indiana, de l'Ohio et du Wisconsin ont observé l'explosion fantastique du bolide, alors que tout les habitants du centre des Etats-Unis ont pu le voir passer dans le ciel.. Plusieurs témoins ont raconté ce qu'ils ont vu, ainsi, Lauren Ellis raconte: Nous retournions chez nous, aux alentours de minuit quand soudain le ciel s'est éclairé.. Nous étions sous le choc, nous pensions qu'il s'agissait d'une bombe, vous comprenez, avec tout ce qui se passe en ce moment en Iraq... Nous avons entudu une déflagration très puissante deux minutes plus tard. C'était comme un boom sonique.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2003_03_27/Video/park_forest_Fireball1_368x240.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/2003_03_27/Video/park_forest_Fireball2_368x240.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/2003_03_27/Video/park_forest_Fireball3_368x240.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/2003_03_27/Video/park_forest_Fireball4_368x240.mpg


Dimanche 4 Janvier 2004 Villalbeto de la Pena (Espagne)



Dimanche 17h47 des millions d'Espagnols fêtent les rois, Gaspard, Melchior et Balthazar qui, guidé par une étoile arrivèrent à Jésus. Or ce jour-là, 2000 ans plus tard, des milliers de personnes dans pratiquement tout le pays virent eux aussi un objet céleste (visible le jour) illuminer leur vie.
Annoncait-elle la venue d'un messie?

C'est la première fois, qu'il est possible de déterminer la trajectoire d'un bolide météoritique en Espagne, grâce à la ténacité d'une équipe de jeunes enquêteurs du Spanish Photographic Meteor Network .
La météorite a percuté l'atmosphère à une vitesse approximative de 19±3 cm/s. En se basant sur l'éclat de l'objet, qui a presque égalé celui du soleil, les enquêteurs ont déterminé une masse initiale évaluée à dix tonnes, bien que ces données doivent être encore précisées après la détermination définitive de la trajectoire.

Grâce aux nombreux témoignages visuels, photos ou films obtenus dans les villes de Leon, Hoces et de Villalbeto de la Sierra (Palencia), la trajectoire provisoire du bolide a été tracée, permettant de déterminer la région où sont tombées des météorites.

Le bolide a commencé à être visible au-dessus du sud de la province de Leon, il a survolé la ville de Leon à environ 80 kilomètres d'altitude en direction de Guardo et a rapidement éclaté à 30 kilomètres d'altitude au-dessus du nord de la province de Palencia. Les fragments luminescents ont continué leurs descentes et ont été visible jusqu'à une vingtaine de kilomètres d'altitude. Par après ils se sont éteints et refroidis, avant de toucher le sol.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2004_01_04/Video/Leon_fireball.mpg


Dernière édition par le Jeu 05 Oct 2006, 14:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.stormchase.skyblog.com
Remy31
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 321
Age : 27
Localisation : Blagnac (31) Vive la Haute Garonne et le Stade Toulousain !!! en force les sudistes et viva Portugal
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)   Mer 04 Oct 2006, 22:43

1959 príbram( Tchécoslovaquie, le 7 avril )

C'est le premier bolide à avoir été photographié.

Grâce au premier réseau de camera destiné à l'étude des météores ( piloté par l'observatoire de Ondrejov), les deux stations de Ondřejov et Prčice ont enregistré l'évènement. Les images des bolides sont très importantes pour déterminer la trajectoire, la dynamique et l'origine du météroïde ainsi que la chute possible de la météorite.

L'équipe de l'observatoire en a déduit entre autre : sa vitesse d'entrée atmospherique de 20,88 km/s, son altitude terminale de 13 km et s'etant cassé en 17 morceaux, le point de chute des fragments. Ainsi, Deux jours après, le 9 avril 1959, un premier morceau de 4.425 kg est retrouvé à Příbram ! Cette découverte a permis pour la première fois de recoupé les données du météore et du corps extraterrestre.

Plus tard, en 2002, le bolide de Neuschwanstein sera pris en flagrant délit par le réseau de caméra. Le calcule de l'orbite du météroïde montrera qu'il a la même orbite. C'est la première évidence d'un courant astéroïdale !

Samedi 12 Mars 2005 Washington, Oregon (U.S.A)

Samedi soir, Jimmy Georgeson, 13 ans, s'entraîne au skateboard avec sa sœur, Karly Greico, 11 ans, et son cousin, Bree Larson, 14 ans. Larson enregistre les exploits de Jimmy en vidéo, lorsque soudain vers 19h45 une boule du feu traverse le ciel.
Des centaines de personnes dans les états de Washington et de l'Oregon verront le phénomène.
Le bolide terminera sa course au-dessus du pacifique.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2005_03_12/Video/PNW_fireball.mpg

Vendredi 18 Fevrier 2005 Vosges (France)

22h25 dans le ciel des vosges, une boule de feu traverse le ciel, quelque 700 témoignages ont été recueillis, automobilistes, promeneurs et même pompiers en intervention ont été témoins du phénomène.
Le bolide a été observé d'Epinal à Baccarat en passant par Gérardmer, Saint-Dié et Vittel, jusqu'en Alsace et même à Dijon. Certains ont vu ce soir-là "une forte luminosité bleutée envahir la nature"
Les sismographes de Strasbourg ont réagi aux ondes sonores du bolide mais n'ont pas enregistre d'impacte par déduction la météorite n'était pas plus grosse qu'une balle de Handball.



Mercredi 7 Juillet 2004 Texas, Tennessee (U.S.A)



Encore un bolide immortalisé par une camera de voiture de police américaine, dash camera.
L'officier de police de Rowlett, dans la banlieue de Dallas, est arrêté dans le trafic, lorsque la belle passe devant ces yeux...

http://fireball.meteorite.free.fr/2004_07_07/Video/Rowlett_Fireball.mpg

Mercredi 9 Juillet 2003 Californie (U.S.A)



Tony Kirkpatrick, nouveau photographe à KGPE, interviewait un fan de film devant le théâtre de Manchester au centre de Fresno. Quand il aperçut de la lumière, il tourna sa camera pour capturer quelques secondes de course.
Kirkpatrick raconte : "je filme toujours avec les deux yeux ouverts et j'ai remarqué cette lumière brillante au moment de l'interview. D'abord j'ai pensé à un hélicoptère de police en patrouille tout près mais je n'ai pas entendu de moteur, j'ai regardé ce que c'était. En même temps, le publique du théâtre a réagi à la lumière, elle nous a tellement illuminée..."

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2003_07_09/Video/Fresno_fireball.mpg

Jeudi 28 Novembre 2002 Colorado (U.S.A)

Cette météorite est tombée le jour de thanksgiving au Etat-unis.
Des images de l'événement ont été capturées sur 5 cameras : deux cameras du réseau DMNS, à l'école de Kent Denver dans Englewood et au lycée de Montrose, deux autres d'un réseau "allsky" à Albuquerque et Platteville et une camera de surveillance à Xilinx Corporation dans Longmont.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2002_11_28/Video/Thanksgiving_fireball.mpg

Dimanche 18 Novembre 2001 Nevada (U.S.A)



Ce spectaculaire bolide des taurides, a été pris par un avion de la FISTA ( Flying Infrared Signature Technology Aircraft ) lorsqu'il volait au sud de Las Vegas.
C'est un petit morceau de la comète 2P/Encke !

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2001_11_18/Video/Taurid_fireball.mpg

Dimanche 27 Octobre 2001 Mer du Nord (Europe)

Plus d'une trentaines d'observations utiles de ce bolide ont été rassemblées, d'Angleterre, d'Ecosse, d'Allemagne du Nord, de Hollandes, des gisements de pétrole de Valhalla en Mer du Nord, de la Belgique, du Danemark, de France , et divers navires en Mer du Nord.
Même des gardes cotes ont été alertés d'un incident possible en mer d'Anglia ou de Kent après que le bruit "d'une explosion" ait été entendu.

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2001_10_27/Video/Dollar_fireball.mpg

Dimanche 14 Octobre 2001 Columbie Brit-Alberta (Canada)

En vacance au parc national de Banff, Brad Gledhill escaladait le mont Tunnel quand ce bolide, visible de jour, apparu au dessus des montagnes.
L'explosion fut tel que les portes automatiques de l'hotel Lake Louise Inn. (Alberta) se sont activée sous la difference de pression.



Samedi 3 Decembre 2005 Western Australia (Australie)

20h47, Karun Cowper participe à un repas familiale a Halls Head (environ 75 km au sud de Perth, capitale d'état d'Australie occidentale), lorsque tout a coup ils appercoivent une traînée lumineuse dans le ciel, immédiatement il pointe sa caméra sur la météorite. Cowper témoigne "nous étions surexcités, à tourné en rond, c'était spectaculaire, absolument étonnant cette chose traversant le ciel."

Vidéo :

http://fireball.meteorite.free.fr/2005_12_03/Video/Australia_fireball_1.mpg
http://fireball.meteorite.free.fr/2005_12_03/Video/Australia_fireball_2.mpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.stormchase.skyblog.com
dolikopsmétéo
Cumulus Humilis
Cumulus Humilis
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 29
Localisation : 53_Laval_France
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)   Jeu 19 Juil 2007, 17:08

wow un gros super dossier sur l'astronomie!!!j'ai pas le temps suffisant pour lire toute la page mais j'ai éli quelque paragraphe à lire.je trouve les photos fantastiques et rares!!j'en ai jamais vu ça avant.bon c'est trop gentil de donner une aperçu sur ce beau domaine.



Remarque :: apres la météologie et la géologie...j'adore l'Astronimie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bolides et autres évènements majeur (dossier incroyable)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ablutions majeur (Ghousl)
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI
» Dossier: Les policier et le phénomène ovni
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du groupe StormChaserAdventure :: Discussions météo, découverte d'autres passions... :: L'astronomie-
Sauter vers: