Forum du groupe StormChaserAdventure

Nous vous souhaitons la bienvenue sur notre nouveau forum. Vous pourrez consulter ici les différents projets du groupe, les comptes-rendus de chasses à l'orage, l'avancée du groupe, sa gestion. Nous vous souhaitons une très bonne visite sur nos forums.
 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DOSSIER TORNADES VOLET 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stormy-91
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 545
Age : 41
Localisation : la ferté alais (91) essonne
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: DOSSIER TORNADES VOLET 1   Lun 17 Aoû 2009, 04:11



DOSSIER TORNADES

premier volet saison 1


voila un nouveau volet sur les tornades , qui s'ouvre aujourd'hui , après quelques années déjà passé sur ce dossier, quelques découvertes supplémentaires à propos des divers facteurs responsables ,de leurs formations ,pouvant expliqué leurs ,fréquence,ou encore le intensités ,ou bien leurs formation .

voyons tout cela ci dessous :

1) au niveau facteurs climatique ,bien des questions pouvaient se poser ,du fait que certains phénomènes tornadiques ,apparaissaient dans des cellules bien moins importantes que nos supercellules connu jusqu'à ce jours ,ceci dit il est évident que les 3/4 des tornades se forment sous celles ci .pour le reste seul un faible pourcentage ,de cellules moins importantes pourraient engendrer de faible tornades voir modérés .

pour les tornades le commencement ,vient par la formation de cellules orageuses ,le plus souvent très importantes (supercellules) , ces orages se forment dans une zone ou l'air est très instable ,bien souvent ,dans une confrontation de masse d'air importantes , d'air chaud et d'air froid ,et de forts courants ascendants assurant le transport de l'air vers le haut du nuage orageux ,et assure sont alimentation , on notera un fort soulèvement verticale ,et une progression rapide de la cellule .
pour compliquer le tout ,si ces cellules se forment dans une région ou les vents sont très changeants,soumise un un fort cisaillement directionnel ,et aussi de vitesse des vents au sol , et en altitude , ces cellules orageuses peuvent être des le départ rotatives ,ou le devenir aussi par la suite .

les facteurs cisaillements,soulèvement verticale ,cape , humidité ,et températures voir aussi température de la particule ,sont très important à prendre en compte .

2) aussi voici un autres facteurs pouvant être aggravant ,et apporter un plus à la formation des tornades ,le facteur environnement ,nous savons déjà que ce facteur peut être très important ,et peut avoir des conséquence sur le comportement des orages ,sur le structure et leurs intensités.

bien longtemps nous nous sommes efforcé à croire que les phénomènes tourbillonnaire fortement structuré comme les tornades ,se contentaient d'apparaître en plaine ,dans des zones plates ,à ce jour il en est rien de tout cela ,ces phénomènes se forment en zone plate , mais avec le temps ils nous ont prouvés qu'ils pouvaient tout aussi bien se former dans des zone bien plus accidentés que l'on pense :
zone avec faible relief ,moyen relief,et même fort relief , le facteur environnement ,avec le relief joue un rôle important au niveau des vents ,et aussi de l'instabilité de masse d'air ,(voir le soulèvement vertical).

si il y a bien un autres facteurs lié à l'environnement ,ce serait bien aussi les zone urbaines ,les grandes villes ,comportant souvent de grandes infrastructures ,et ayant bien souvent des température nettement plus élevé ,de nos jours avec la pollution .pour les orages s'engouffrant ,dans des zone fortement urbanisé ,c'est une zone de premier choix ,pour rencontrer des zones de vents tourbillonnaire déjà présent ,ou bien pouvant se faire à la venu de ces orages . dans la plus part des cas ,l'orage se voit soumis a de fortes perturbations atmosphérique déjà amplifié par la présence de bâtiments ,d'infrastructure importantes ,parfois on peut y constater la formation de forts tourbillons à la venu d'un front de rafale ,ils peuvent êtres eux aussi tout aussi destructeurs ,véritables tourbillons de basses couches ,certain semble faire participer à la ronde cyclonique les bases nuageuses ,cette anomalie tourbillonnaire de basse couche comme je la nomme ,peut tout aussi bien par la suite se propager au reste du nuage ,et engendrer une véritable tornade par la suite .
mais dans d'autres cas si la cellule est déjà rotative , elle comporte donc déjà un système de mésocyclone propre à elle même ,et le risque de tornade peut alors être largement plus grand .

donc on, aura vu le facteur relief ,et le facteur urbain , reste maintenant aussi le facteur ,forets et lacs ,pouvant eux aussi jouer un rôle et facilité leur formation.

pour les forets ,ces zone fortement boisé sont souvent très humide ,il est pas rare de voir certains orages progresser plus sur les forets ,et y prendre même de l'intensité ,un véritable garde manger ,pour les cellule .enfin bref ,celle ci aussi offre une zone tout aussi accidenté ,et la rugosité du sol reste importante aussi , pour de forts système tourbillonnaire ,il sera facile de s'y développer dans ce genre de zone , beaucoup de cas de tornades ont été observé en foret .

à son contraire , pour les lacs ,pour les tornades mésocyclone ,ou pour les plus fréquents des phénomène "les waterspouts " il y aura aucun problème pour leur formations,du fait que les lacs ou grands espace d'eau , offre aucun obstacle à leur formation en revanche le phénomène sera probablement limité dans sont intensité ,mais il reste dans tous les cas dangereux .

mais dans tout les cas de figure le cisaillement de vents ,reste un point déterminant dans leurs formation ,un point fort si puis je dire , après on a plus qu'a y mettre les facteurs différents énuméré ,si dessus ,mais me diriez vous si c'était si simple ???

bien souvent même avec des facteurs météorologique favorable ,certaines tornades ne se forment pas , je pense qu'il avant tout qu'il y faut un juste milieu au niveau des autres facteurs pouvant être aggravant donc qui rendent encore plus favorable la formation de ces phénomènes ,si ces facteurs environnementaux sont trop prononcé ,il peuvent tout aussi aller à l'encontre de la formations des phénomènes tornadique .


voila pourquoi dans certains cas certains engendre pas forcement des tornades malgré des conditions météo favorable , on a pu même observer des cellules rotatives ne pas engendrer de tornades à un endroit ,et en engendrer une à quelques kilomètres de cet autre point , tout dépend donc de l'environnement que la cellule en elle même rencontre .

je garde pour moi ce point très important pour comprendre d'avantage les phénomènes tourbillonnaires ,et leurs modes d'apparitions ,bien compliqué , ici en France et en Europe .

pour mois le simulateur de MR J-dessens m'a était très utile ,au niveau observation ,du phénomène tourbillonnaire .
après les quelques expérience pour reproduire les tourbillons l'on était aussi utile ,et les nombreuses observation par vidéos ,et les quelques constatation sur le terrain depuis peu avec mon équipe ,et mes propres observations de tornades réelle ,m'ont convaincu sur l'idée que cet ensemble de facteurs évoqué dans les textes ci dessus étaient effectivement le début de tout .

ces facteurs peuvent tout aussi également jouer sur leur intensité ,mais aussi sur leurs fréquence d'apparition ,leurs mécanismes d'apparitions .
ainsi l'on comprend mieux pourquoi en France et e, Europe certaines zone reste quasiment peu touché voir pas du tout ,et d'autres en ont régulièrement .



suite

by stormy-91

_________________
stormy-91 fondateur et gerant du groupe stormchaseradventure depuis 2005.


Dernière édition par stormy-91 le Dim 16 Mai 2010, 16:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stormy91.skyblog.com
stormy-91
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 545
Age : 41
Localisation : la ferté alais (91) essonne
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: reponse   Lun 17 Aoû 2009, 16:48


DOSSIER TORNADE PART 2

1 ere clé








photo prise sur le web .


pour les orages ,donc l'environnement dans la quelle ils évoluent peut être source de multiple modification de sa structure et de son intensité .

au dessus donc d'une grand zone fortement urbanisé et à relief plus ou moins important ,du fait qu'il soit aussi proche des cotes , de la mer ,il sera donc confronté à de multiple facteurs :

1) les vents (brise de mer et de terre ) de se fait il peut y avoir des cisaillement de vents constant surtout en basse couche .

2) les différences de températures entre l'intérieur des terres et la mer augmente les contrastes ,de se fait l'orage peut ainsi être d'avantage plus explosif .

3) le facteurs environnement zone urbaine et relief et côte ,mer ou océan voir lacs.

4) les condition météorologique générales dans les quelles il évolue ,marais barométrique,dépression d'altitude ,goutte d'air froid ,etc.... plus les rapports températures ,humidité ,pression ,et vent.

tout ces ingrédients ,peuvent être responsable de l'apparition de phénomènes orageux violents ,front de rafales intenses ,downburst,ainsi que toutes sortes de tourbillons évoluant au sol et en basse couche ,gustnado,tourbillons de basses couches important .
pour les tornades donc il faut qu'un certains nombre d'ingrédients soient réuni , pour qu'elles puissent se former .

petit point sur la formation des nuages orageux :



il faut commencer par le début , de la naissance des nuages , tout se passe donc des le départ ici , par l'apparition de petit nuages assez fin et très réduits ,appelé souvent barbule ,en font des courant thermique véhiculant l'air chaud vers le haut ,celui ci se refroidit à moyenne altitude ,et se condense rapidement ,si l'air y est assez humide , il aura peut de mal sans doute ,à se former ,à l'inverse il se détruira aussi vite qu'il s'est formé , ainsi plus nuages naissent ainsi au dessus de nous , bien qu'il ne faut pas oublier que la majorité des nuages se forment aussi au dessus des mer et océans .








par la suite ,le nuage se développe plus ou moins rapidement ,dans des situations fortement instables ,celui ci se développe rapidement il lui faudra une quinzaines de minute ou plus pour se former entièrement jusqu'au stade de cumulonimbus .


suite ...



_________________
stormy-91 fondateur et gerant du groupe stormchaseradventure depuis 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stormy91.skyblog.com
stormy-91
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 545
Age : 41
Localisation : la ferté alais (91) essonne
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: reponse   Lun 17 Aoû 2009, 17:33





le nuage alors continue son ascension , et traverse de couches d'inversions et de température aussi plus froide avec l'altitude ,l'on peut ainsi y observer la formation de piléus ,si les courants ascendants restent assez puissants la cellule se développera d'avantage ,et massivement .

le cisaillement de vent :



si la cellule orageuse ,progresse ainsi dans un environnement , ou les vents sont fortement cisaillés ,par les vents au sol comme en altitude ,sa structure interne ,peut en être modifier ,et l'orage peut tout aussi bien prendre un caractère bien plus violents en intensité voici quelques images de structures orageuses possible :



nuages mur rotatif possible .




possible arcus ....



nuage en rouleau ...


autant de structures orageuses au niveau des bases ,pouvant indiquer la venu d'orages ultra violents .

pour ce qui est de l'aspect extérieur de la cellule voyons celle-ci :

photo prise sur le web .




voila autant d'indices pouvant montrer que l'orage presentes ainsi tous les signes de phénomènes violents et destructeurs ,pouvant interagir en desous .



voici le schéma du supercellule classique , nous verons par la suite que d'autres type de structures supercellulaires peuvent exister .ci dessus y est inscrit toutes les caractéristiques pouvant vous donner des information sur le type de structures orageuses aux quelles vous avez à faire ,le diagnostic visuel ,reste très important à l'approche de ces cellules orageuses .

suite ................

_________________
stormy-91 fondateur et gerant du groupe stormchaseradventure depuis 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stormy91.skyblog.com
stormy-91
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 545
Age : 41
Localisation : la ferté alais (91) essonne
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: reponse   Lun 17 Aoû 2009, 18:43

donc nous avons pu voir que les effets du cisaillements de vent avait son importance , au niveau structure des cellules orageuses mais aussi sur la morphologie des structure interne aux nuages et en basse couche .

les cellule orageuses sont comme tous les nuages façonnés par les vents en basse couche puis en altitude ,les vents son responsable en grande majorité ,de la formation de phénomènes météorologique destructeurs .

dans sous les orages d'autres éléments interagissent voici donc les trois éléments que nous pouvons retenir :

1) le vent (tous phénomènes lié a celui ci )
2)les précipitations sous toutes forme je précise .
3)l'activité électrique (foudre )

ces trois éléments sont bien sur responsable de nombreux dégâts et de destructions .

une fois que nous avons bien compris se fonctionnement propre aux orages , reste à savoir quelle facteurs peuvent en être la cause ,et là tout se complique bien évidement ,donc il faudra se reporter sur tout les facteurs qui ont été énuméré dans ce premier volet .

donc les facteurs environnementaux , et météorologiques agissant sur le mécanisme physique des orages .

exemple nous savons qu'en France ,notre pays ,à des paysages multiple ils sont très diversifiés ,des changement parfois important de la zone géographique .
les sols peuvent tout aussi changer et avoir quelques effets .

enfin le climat de certaines régions peut aussi changer ,en France certaines de ces régions peuvent avoir leur propre microclimat ce qui facilite pas les choses en matière de prévision ,surtout pour les phénomènes très locaux .

pour les tornades se facteur peut rendre la prévision bien plus problématique .


petite approche de nos differents facteurs :

1) le facteurs relief :



l'un des facteurs ,pouvant jouer sur les cellules orageuse reste le relief ,déjà au niveau de l'air , le relief lui donne un aspect plus instable et tourmenté ,celui ci obligeant la masse d'air chaud à se soulever ,les courants ascendants y sont naturellement plus présent qu'ailleurs ,de ce fait une cellule peut donc progresser plus rapidement ,et se développer jusqu'à son stade de cumulonimbus ,les relief engendre aussi de multiple phénomènes lier a la déformation des flux , zone dépressionnaire , formation de rotors, déformation et ondulation comme montre le schémas ci dessus .




les courants thermiques ,eux véhicule l'air chaud vers le haut ,sous la forme de fort courants ascendants ,en aérologie ,se schémas permet de comprendre comment ces courants thermiques se comportent et leurs rôles dans la formation des cellules ,et l'alimentation de celle ci .

voici ci dessous le comportement du flux , face à l'obstacle .



en flux linéaire ,celui reste horizontale ,à l'approche de l'obstacle ,il se redresse ,ainsi des courant verticaux naturel se produisent en passant l'obstacle celui ci et subitement rabattu ,sous forme de courants descendants .dans cette configuration pas de cellule orographique s'y forme , tout dépendra de pas mal de facteurs ,la vitesse des vents ,et la situation météorologique globale.





aussi voila ce schémas ,très explicite ,sur le comportement des flux ,face aux relief ,celui de montre bien , l'importance que pourrait avoir ce facteur au niveau des cellules orageuses ,pouvant donc être modifier ,et comporter des structures plus ou moins importantes selon l'importance des anomalies lier au relief dans une région .



1) les remous

2) les rotors

3) les rouleaux

voici donc trois phénomène du au relief intéressant et pouvant tout aussi être amplifier lors de la venu d'un orage .ces phénomènes pouvant être déjà naturellement présents offre un réel danger pour les observateurs .


Cette vue de côté montre comment le vent contourne la colline par le bas.


Il remonte sous le vent, derrière le tourbillon engendré par la séparation du flux au-dessus du relief et converge en un point situé en aval du pic sous le vent. De la turbulence se crée et le vent se met à tourbillonner en s'élevant.



voici maintenant un schémas permettant de comprendre aussi l'effet du vent en milieu urbain.
citation :
Comparativement les accidents aérodynamiques locaux peuvent modifier sensiblement les caractéristiques des écoulements généraux en direction , vitesse et intensité; par exemple, la présence de bâtiments proches de gabarit équivalent ou bien plus importants que la zone d’étude. Les fréquences de dépassement du seuil de gêne et de sécurité des piétons sont alors augmentées et la sensibilité aux nuisances est accrue.


ce shémas montre l'effet des zone urbaine face aux vent ,d'autres shémas porront vous montrer par la suite les effets lié à cet environnement .

suite.... part 3

_________________
stormy-91 fondateur et gerant du groupe stormchaseradventure depuis 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stormy91.skyblog.com
stormy-91
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 545
Age : 41
Localisation : la ferté alais (91) essonne
Date d'inscription : 14/06/2005

MessageSujet: Re: DOSSIER TORNADES VOLET 1   Lun 17 Aoû 2009, 20:39

DOSSIER TORNADES

PART 3







Voici un autres schémas représentant une infrastructure assez importante comme un immeuble voici ci dessus donc les effet du vent et son comportement face à la structure .

lors de la venu d'une orage importants le vents soufflant dans cette zone sera soumise aux même type d'obstacle ,ainsi les flux seront très changeant et fortement perturbé ,des phénomènes tourbillonnaires ou de micro rafale ,importantes peuvent donc se faire ,ce genre de configuration n'est pas négliger .

Effet venturi,




phénomène bien connu ,de tous ,mais souvent oublié ,dans le cadre de manifestation de phénomène orageux ,les vents s'engouffrant ainsi entre une zone plus restreinte et entouré de bâtiments ,peut lui permettre d'augmenter fortement en intensités des dégâts très importants lors d'orages violents peuvent être constater , ainsi lors de tempête aussi le phénomène peut être de même taille .


rappelez vous de la tornade à salt lake city un pur exemple de cas tourbillonnaire en ville ,donc en zone fortement urbanisé .
cette tornade à causé de gros dégâts même très important lors de son passage .

par curiosité voici sa trajectoire ,car même si celle ci ne c'est pas faite en France ,elle c'est crée en milieu urbain ,de telle phénomène peuvent très bien arriver aussi en France ,rappelez vous des nombreuses ville qui ont pu souffrir , comme pommereuil et paluel les plus célèbres .


voici donc la trajectoire de la tornade de salt lake city :



en lisant bien cet carte on peut remarqué que ces périodes d'intensités sont très espacés ,mais elles a tout aussi réussi à maintenir son cape de trajectoire ,malgré la traversé de grandes villes et d'obstacles multiples .
aussi il faut dire que c'était une tornade de forte intensité .




voila pour clore cette partie 3 ,de notre 1 er volet sur les tornades ,donc autant de facteurs lié à l'environnement ,pouvant rendre les orages plus violents et rendant parfois la situation propice à la formation de tornades ,aussi nous verrons par la suite tout les autres type d'environnement favorisant leurs formations .

à ce sujet voici un petit aperçu de la France de ces différentes zone geographique ,et de son environnement très diversifié :


on peut constaté que les zone plus à relief ,disons plus justement à fort relief se trouve plus dans la partie sud ,sud est ,limousin et auvergne ,et l'extrême est de la france .

sur le reste de la zone ,on peut donc trouvé des zone à relief moyen ,et d'autres à relief plus faible .

enfin nous terminerons avec les zone de plaine très étendu ,allant du poitou charente ,en passant par le centre (beauce) et une partie nord ,mais la encore certaines zone comportent un relief faible ,voir moyen.

voici maintenant une représentation des zone urbaine en France ci dessous :


La France comporte des zone fortement urbanisé ,et avec un concentration de population très importantes ,du fait qu'il puisse y avoir d'avantage d'observateur de phénomène météorologique,dont les tornades .

mais il subsiste des zone ayant une très faible densité de population ,voir extrêmement réduite ,et très faiblement urbanisé ,d'où le manque d'observateur potentiel , en comptant qu'ils puissent être passionnés ou intéressés par la choses ,d'où le manque évident d'information ,et un recensement de tornades quasi-inexistant .


parlons maintenant de nos plaines françaises :




nos plaines française font partie de notre paysage ,de tout les jours je parle pour ceux qui y habitent ,bien sur , parmi les plus grande la beauce, ici voyez un terrain assez plat et dégagé ,bien sur qu'en l'on parle de plat ,il faut savoir que tout n'est pas uniforme ,il peut y avoir quelques zone à petit relief assez faible ,se contentant de colline ,ou de petit monts pas bien important mais tout de même jouant un rôle aussi important en tant que facteurs aggravant pour nos orages , je m'expliquerai d'ailleurs sur ce point.

pour une tornade la aussi il y aurait aucun problème pour s'y former et s'y mouvoir ,qu'elle soient de forte intensité ou de faible intensité .
mais comme elles évolue sur un terrain pas forcement à 100% plat d'un bout à l'autre ,elle pourrait se confronter a quelques obstacles .

dans la parti plus au nord en île de France par exemple essonne et 77 à titre d'exemple on y retrouve des plaines bien sur mais un paysage plus contrasté ,tantôt de bois et forêts ,tantôt de villages voir de grandes villes plus au nord .ce qui offre des obstacle possible ,mais dans un autre cas cela peut être un facteur supplémentaire pour la formation d'orages plus violents et aussi de tornades paradoxalement .

bien sur nous pouvons retrouver ces même contraste de paysage partout ailleurs en France .

pour comprendre le comportement et fonctionnement de phénomènes météorologiques dangereux ,orages et tornades ,il faut bien prendre en compte certains détailles qui à nos yeux ,peuvent parfois nous échapper .

pour moi avant de pouvoir prévoir ces phénomène météorologiques ,il est je pense indispensable d'en connaître ces mécanisme ,d'apparitions ,et leurs fonctionnements physiques et connaître les effet de l'environnement .

fin du premier volet .


by stormy-91

_________________
stormy-91 fondateur et gerant du groupe stormchaseradventure depuis 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stormy91.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOSSIER TORNADES VOLET 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOSSIER TORNADES VOLET 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI
» Dossier: Les policier et le phénomène ovni
» Dossier/débat: les découvertes scientifiques et les aspects du phénomène ovni
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis
» dossier d'inscription et numéro d'interne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du groupe StormChaserAdventure :: Dossiers et études-
Sauter vers: